Dernières Infos

Syrie : un soldat russe tué pendant la reprise de Palmyre

AFP
06/03/2017

Un soldat russe a été tué le 2 mars au cours de la reprise par l'armée syrienne appuyée par l'aviation russe de la ville de Palmyre, célèbre pour ses ruines antiques, a annoncé lundi le ministère russe de la Défense.

Artiom Gorbounov, "chargé d'assurer la sécurité d'un groupe de conseillers militaires russes en Syrie, a été tué le 2 mars près de Palmyre", a déclaré le ministère dans un communiqué, cité par les agences de presse russes.
Le soldat a été abattu lorsque des combattants du groupe jihadiste Etat islamique (EI) ont tenté de percer les positions des forces syriennes où se trouvaient des conseillers militaires russes, a précisé la même source.
La cité antique de Palmyre est inscrite au patrimoine mondial de l'humanité.

Depuis le début du conflit syrien en 2011, Palmyre a changé de main plusieurs fois : conquise en mai 2015 par l'organisation Etat islamique (EI), elle a été reprise par le régime en mars 2016 avant de retomber aux mains des jihadistes en décembre.
Le 2 mars, sa reconquête avait été annoncée à la fois par le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou et l'armée syrienne.

Fin février, quatre militaires russes avaient été tués dans l'explosion d'une mine artisanale au passage de leur convoi en route pour Homs, dans le centre de la Syrie.

La mort d'Artiom Gorbounov porte à 27 le nombre officiel des militaires russes tués en Syrie depuis le début de l'intervention de la Russie dans ce pays en septembre 2015, à la demande du président syrien Bachar el-Assad.
La Russie a subi ses plus lourdes pertes en Syrie le 1er août 2016, quand cinq militaires sont morts dans la chute d'un hélicoptère, abattu dans le nord-ouest.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Les menaces israéliennes contre le Liban et le test de Gaza

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué