Agenda

Fadi Yarak, directeur général de l’Éducation, dans l’ordre du Mérite espagnol

Distinction
18/02/2017

« L'homme que nous voulons saluer ce soir est un des acteurs essentiels dans les projets de réforme portant sur l'éducation au Liban, un grand serviteur de l'État, de la Coopération espagnole, dont les compétences intellectuelles et les valeurs humaines font l'unanimité... ». C'est en ces termes que l'ambassadrice d'Espagne Milagros Hernando a rendu hommage jeudi à Fadi Yarak, directeur général du ministère de l'Éducation nationale, en lui remettant au nom du roi Felipe VI les insignes de commandant de l'ordre du Mérite civil espagnol. La cérémonie s'est déroulée au palais Chéhab (Hadath), siège de l'ambassade d'Espagne, en présence des ministres Salim Jreissati, Marwan Hamadé, du nonce apostolique Gabriele Caccia, de Mgr Boulos Matar, du député Nabil de Freige, des anciens ministres Ziyad Baroud, Rony Arayji, Leila el-Solh Hamadé, Edmond Rizk, Nayla Mouawad, de Jawad Boulos, de l'attaché culturel de la délégation libanaise à l'Unesco Bahjat Rizk, du directeur général du ministère des Travaux publics, Nagi Andraos, du directeur général de l'Eau Fadi Comair, de la représentante du HCR Mireille Girard, de l'épouse de Fadi Yarak, Joumana Rizk, et de leurs deux enfants, ainsi que d'un grand nombre de religieux, de personnalités du monde politique, éducatif, et socioculturel.

Dans son discours Mme Hernando a rendu hommage à l'homme de réflexion et de terrain, à son dévouement : « Cette décoration marque notre reconnaissance pour votre collaboration avec l'Espagne, pour vos efforts incessants d'intégration de la langue espagnole dans le parcours scolaire des étudiants libanais. Malgré les énormes progrès, il reste encore beaucoup à faire tant au niveau législatif que politique... Vous nous avez toujours soutenus dans notre démarche, et nous admirons votre engagement. Vous êtes pour nous un partenaire exceptionnel. Depuis l'époque où vous étiez encore directeur général de la Fondation Mouawad, des liens solides se sont tissés entre la Coopération espagnole et le grand professionnel, l'homme d'action que vous êtes », a-t-elle souligné. Et l'ambassadrice d'ajouter que « l'Espagne est très sensible aux efforts déployés par le ministère de l'Éducation nationale et à votre incroyable capacité d'adaptation à une réalité complexe et difficile : celle des besoins de la population mais aussi des conséquences de la crise syrienne qui obligent à scolariser des dizaines de milliers d'enfants réfugiés syriens et irakiens, dans les écoles libanaises ». Milagros Hernando conclut en signalant que la décoration est également remise à Joumana Rizk, l'épouse de Fadi Yarak : « Vous formez un couple qui nous donne une leçon de vie, de confiance en ce pays. Nous partageons les mêmes idées, les mêmes valeurs pour un Liban prospère, pour un avenir meilleur... ».

Une éducation de qualité pour tous
Dans une allocution de remerciement, Fadi Yarak s'est dit « honoré de recevoir l'ordre du Mérite civil espagnol, décerné par le roi Philippe VI auquel j'adresse toute ma gratitude, ainsi qu'aux responsables espagnols, ayant contribué à l'octroi de cette décoration royale » .
Le directeur général de l'Éducation a poursuivi : « Cette distinction prestigieuse revêt pour moi une importance spéciale, de par la symbolique qu'elle véhicule et le message qu'elle délivre dans le domaine de l'éducation. Cette dernière a pour but essentiel la prise de conscience du rôle que l'école doit jouer dans l'édification d'une société moderne, en tenant compte des particularités de son environnement. Elle est la clé du changement et du progrès face à la dérive actuelle de notre époque, qui assiste à l'élargissement du fossé entre les nantis, les nécessiteux et l'émergence de l'extrémisme violent. L'éducation de qualité pour tous : voilà notre engagement et notre grand défi. Une éducation qui libère le potentiel créateur de chaque individu, qui promeut la tolérance, qui inculque des valeurs fondatrices et qui permet à l'être humain d'affirmer ses choix et de forger son propre destin... ».
« Par ailleurs, dans un monde mondialisé, caractérisé par la diversité culturelle, les compétences linguistiques sont devenues de plus en plus importantes », a ajouté Fadi Yarak.
« Notre système éducatif doit consolider les acquis linguistiques et élargir leur apprentissage. Les Libanais sont conscients du potentiel affectif et rationnel de la belle langue espagnole pour laquelle la demande ne fait que croître », a encore dit le directeur général du ministère de l'Éducation, qui a préconisé son apprentissage dès la classe de septième, à l'instar du français et de l'anglais. Et de préciser que deux écoles publiques ont commencé l'intégration de l'espagnol dans leur cursus.
Fadi Yarak a également mis l'accent sur le fait que « l'Espagne est très engagée dans l'éducation des enfants réfugiés, dans le cadre d'activités mises en œuvre par les agences des Nations unies. Sans oublier les efforts déployés par le contingent de la Finul dans la coopération civile avec les écoles du Liban-Sud ». Il a enfin exprimé sa joie d'avoir collaboré avec les Espagnols depuis des années : « Il s'est instauré entre nous, au-delà des institutions, une relation humaine de grande qualité. Je tiens à saluer, Madame l'Ambassadrice, votre courage politique, votre sens de l'hospitalité, votre dignité dans les épreuves, votre intégrité morale et intellectuelle, votre générosité, votre joie communicative, votre rayonnement et votre sens de la responsabilité », a-t-il conclu.

À la une

Retour à la page "Agenda"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Entre les Saoudiens et le courant du Futur, des relations tendues

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.