La Seize

Plongez-vous dans toutes les mers

Échappée belle
C.H. | OLJ
09/02/2017

On connaît sa griffe et sa sensibilité, son sourire qu'elle partage dans ses dessins, ses projets et avec ses élèves de l'ALBA. Michèle Standjofski vient de sortir un livre qui lui ressemble, léger, frais, poétique et accompagné de magnifiques dessins. Après avoir signé Toutes les mers (éditions Des ronds dans l'O) en France, c'est à la librairie Antoine des Souks de Beyrouth qu'elle dédicacera son ouvrage le samedi 11 février à 17 heures.
Toute ressemblance avec des personnes ayant existé n'est sûrement pas fortuite. Car on y retrouve, dans la première partie, ses aïeux, un mélange russe, grec, français, stambouliote, libanais et italien, les Caffiero, les Haroche et, enfin, les Standjofski. Un beau mélange de nationalités et de tempéraments sur 120 ans. La deuxième partie est consacrée à Michèle Standjofski, son enfance, sa vie, ses passions dans un Liban tourmenté.
« Pour le livre, c'est un roman graphique qui est parti d'un désir de raconter l'histoire de ma famille, dont tous les membres sont de vrais personnages, hauts en couleur, avec des parcours de vie assez particuliers. Je raconte comment ils ont tous été aimantés par Beyrouth où je suis donc née. Mais j'ai très vite ressenti le besoin de développer le récit et ma relation à Beyrouth avec des thématiques qui me tiennent à cœur, comme l'appartenance et les identités multiples. Et de déboucher sur le Liban d'aujourd'hui. Je tenais à ce que l'ensemble soit facile et agréable à lire. Et si je ne l'ai pas fait plus tôt, c'est parce que j'attendais de pouvoir aborder ces thèmes avec sérénité et légèreté. »
Née à Beyrouth en 1960, Michèle Standjofski est une illustratrice et bédéiste libanaise qui a collaboré à L'Orient-Le Jour dans une chronique hebdomadaire de 1979 à 1989 et de 1987 à 1997 dans un strip bi-hebdomadaire qu'elle a baptisé Beyrouth-Déroute. Elle travaille dans les domaines de l'édition et de la presse, et enseigne l'illustration et la bande dessinée à l'Académie libanaise des beaux-arts. Elle a exposé à Beyrouth, Aix-en-Provence, Angoulême, Ravenne, Athènes, Istanbul, Munich et Ulm. La première partie de son roman graphique, Toutes les mers, édité chez Des ronds dans l'O, a été présentée au Festival de la BD d'Aix-en-Provence au printemps 2013. Elle appartient également au collectif Gémeaux, qu'elle a créé avec ses filles (également très talentueuses), Laura-Joy et Myriam. Ensemble, elles ont présenté un premier projet, Disorders in Beirut, à la galerie Janine Rubeiz.

Retour à la page "La Seize"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1 / 1

Les signatures du jour

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon OLJ, vous devez au préalable vous identifier.