Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Rifi : Mon projet est un projet national

L'ancien ministre libanais de la Justice, Achraf Rifi a affirmé samedi que son projet est "un projet national". 

"Ce qui se dit sur mon alliance avec certaines forces politiques est faux", a affirmé M. Rifi.  "Mon projet est un projet national basé sur le refus des armes illégales, basé sur l'attachement à l'accord du Taëf,  au vivre ensemble, aux décisions internationales, à la justice et au tribunal international", a-t-il ajouté, affirmant qu'il souhaite "faire face au projet iranien qui est de dominer le Liban". "Mon projet se base sur le changement et le combat contre la corruption, a-t-il poursuivi. Toute entraide politique avec une quelconque partie doit se faire sur des bases nationales et non pas uniquement sur un accord ayant un but électoral".  

Selon lui, "la société civile est un allié naturel à Tripoli et au Liban et les prochaines élections sont une occasion nationale pour le changement et non pas uniquement un combat de répartition de sièges parlementaires". 

Un bras de fer qui a lieu depuis quelques jours entre Achraf Rifi et le ministre de l'Intérieur, Nouhad Machnouk a fini par dépasser la controverse politique pour prendre désormais l'aspect d'un règlement de comptes éminemment personnel. Éloigné des arcanes du pouvoir depuis un certain temps, M. Rifi, resté fidèle à son opposition acharnée au Hezbollah et à l'axe syro-iranien, est de plus en plus convaincu que c'est sa ligne politique inflexible qui lui vaut cette sanction.


L'ancien ministre libanais de la Justice, Achraf Rifi a affirmé samedi que son projet est "un projet national". 
"Ce qui se dit sur mon alliance avec certaines forces politiques est faux", a affirmé M. Rifi.  "Mon projet est un projet national basé sur le refus des armes illégales, basé sur l'attachement à l'accord du Taëf,  au vivre ensemble, aux décisions internationales, à la...