Sport

Ansar, Safa et Nejmeh dans le dernier carré

Football - Quarts de finale de la Coupe du Liban
11/01/2017 | 00h46

Les quarts de finale de la Coupe du Liban, dont les rencontres se sont déroulées le week-end dernier, n'ont pas donné lieu à de véritables surprises, la hiérarchie ayant été respectée avec les qualifications, quoique difficiles, des ténors du championnat, en l'occurrence Nejmeh, Ansar et Safa, alors que le dernier demi-finaliste ne devrait pas être connu avant le 2 avril prochain.

Le Nejmeh, premier à entrer en scène, affrontait sur le terrain de Mourdachiyé à Zghorta le Tripoli Sports Club, dans un match considéré, à juste titre d'ailleurs, à hauts risques par les forces de l'ordre. Fidèles à leurs (mauvaises) habitudes, les supporteurs du Nejmeh ont effectivement donné raison à ces derniers en scandant pendant tout le match des slogans à connotation politique et même confessionnelle, qui ont eu le don d'irriter au plus haut point leurs homologues de Tripoli qui, à leur tour, s'en sont pris à l'arbitre de la rencontre coupable à leurs yeux d'avoir oublié de siffler un penalty en faveur de leur équipe à la 90e minute, suite à une faute de main du défenseur nejmiote Kassem Zein à l'intérieur de la surface de réparation.

Pour l'anecdote, le match, initialement prévu sur le terrain du Nejmeh à Saïda, et à huis clos, a été délocalisé à Mourdachiyé sur demande expresse des dirigeants du club hôte qui ont donc accepté de jouer la rencontre sur terrain adverse et non à domicile, mais à la condition expresse de permettre à leurs supporteurs d'accéder aux gradins pour encourager leur équipe....
Nejmeh s'est finalement imposé par la plus petite des marges (1-0) grâce à un but inscrit par Abdel-Razzak Hussein à la 82e minute de jeu, et affrontera le 23 avril prochain le Safa en demi-finale.

Le Racing échoue de peu
Ce dernier a arraché sa qualification non sans mal aux détriments du Racing de Beyrouth, à l'issue d'un match à multiples rebondissements : Safa prenait l'avantage dès la dix-septième minute sur un but contre son camp marqué par le malheureux défenseur du Racing Mohammad Sadek qui détournait le ballon dans les filets de son propre gardien sur un centre apparemment anodin d'Ahmad Jalloul.

Le Racing revenait dans la partie et inscrivait coup sur coup deux buts en l'espace de quatre minutes juste avant la fin de la première période par l'entremise de Serge Said (41e) et du Brésilien Di Andrade (45e).
Safa présentait un tout autre visage lors de la seconde période et ses efforts étaient finalement récompensés grâce au Sénégalais Tala N'Diaye qui égalisait à la 67e minute de jeu.

Deux buts partout à la fin du temps réglementaire, l'arbitre devait avoir recours à des prolongations qui s'avéraient fatales au Racing après que Mohammad Kassas eut marqué le but de la victoire pour le Safa au milieu de la première tranche (97e).

Rabih Ataya transféré au Zob Ahan
Enfin, l'équipe d'Ansar et revenue du diable vauvert pour obtenir une qualification à l'arrache contre la formation du Chabab al-Sahel. Menés 3-1 jusqu'à huit minutes du coup de sifflet final, les verts peuvent dire merci à leurs deux nouvelles recrues, le Brésilien Vinicius Ritchie qui, déjà auteur du premier but de son équipe, réduisait ensuite le score à 3-2 (82e), et le défenseur slovaque Bodstavik qui égalisait (3-3) dans les ultimes secondes de la partie.

Les prolongations ne donnant rien, les deux équipes se départageaient aux tirs au but, une épreuve à laquelle les joueurs d'Ansar se montraient les plus malins en réussissant leurs quatre tentatives alors que du coté de Sahel, Hussein Dorr et Douglas N'Kroma échouaient dans la leur.

Cette rencontre aura également servi de jubilé d'adieu pour le joueur vedette d'Ansar, Rabih Ataya, qui a été récemment transféré au club iranien de Zob Ahan. Et pour son dernier match avec son équipe, Ataya a prouvé à ses dirigeants qu'il serait difficile à remplacer au sein de l'attaque, en livrant une prestation époustouflante avec à la clé deux passes décisives.

Le prochain adversaire d'Ansar en demi-finale devrait être connu le 2 avril prochain. En effet, le vainqueur du match opposant le Ahed à l'Akhaa Ahly Aley, comptant pour les huitièmes de finale et prévu initialement le 18 décembre avant d'être reporté une première fois au 25 du même mois, a une nouvelle fois été reprogrammé le 12 mars.

Le gagnant de cette confrontation devrait disputer la dernière rencontre des quarts de finale de la Coupe nationale contre le Salam Zghorta, et le vainqueur affrontera Ansar dans le dernier carré de cette compétition.

Lire aussi à la une

Retour à la page "Sport"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Les enfants de Jacques Chirac

Décryptage de Scarlett HADDAD

Démission de Hariri : la fin d’un épisode, mais le feuilleton continue

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.