Diaspora

« Ana », un nouveau programme lancé par le ministère du Tourisme

Diaspora
19/12/2016

Le ministre du Tourisme Michel Pharaon a lancé un important programme visant à renforcer les liens entre les Libanais résidents et la diaspora libanaise dans le monde. Le programma est baptisé «Ana («Je» en arabe), ton identité, à la recherche de tes racines», et il sera mis à la disposition de tous les émigrés libanais.
La plupart des émigrés et de leurs descendants ont perdu le contact avec le Liban, et ce contact est quelquefois très difficile à rétablir. Le programme «Ana» sera une grande opportunité de rétablir la connexion et d'ouvrir la voie à un voyage de retour au pays de leurs racines, afin de le découvrir ou de le redécouvrir. Pour faciliter la visite de la terre des cèdres à tous les émigrés, le ministère du Tourisme a préparé des offres spéciales de voyages, comprenant un tour complet du Liban, villes, villages, lieux historiques, zones rurales, sites écologiques... dans un climat de fête et avec la découverte de l'histoire, de la culture, de la gastronomie et particulièrement du peuple libanais qui est toujours prêt à accueillir la grande famille de l'émigration, laquelle en réalité fait partie de l'histoire du Liban, de la patrie du «Mahjar» (émigration).
C'est au congrès du «Potentiel de la diaspora libanaise» organisé à São Paulo les 27 et 28 novembre, une première en Amérique latine, que le ministre du Tourisme a lancé le programme «Ana», en coopération avec le ministre des Affaires étrangères Gebran Bassil. Le programme a été traduit en langue portugaise durant la conférence. Il a été conçu de manière à servir de pont entre le Liban et l'Amérique latine. La brochure Live Love Lebanon.com a également été lancée en portugais (Viva e Ame o Libano). Le ministre Pharaon a mis l'accent sur cette nouvelle opportunité de reconnecter la diaspora au Liban. Il a annoncé son intention de déployer tous les efforts nécessaires pour amener les descendants de Libanais au pays de leurs racines, afin de leur permettre de le découvrir s'ils ne le connaissent pas, ou de le revisiter et d'en connaître les différentes facettes s'ils ont déjà fait le voyage par le passé. Dans tous les cas, cette mesure est cruciale pour les garder attachés au patrimoine de leurs ancêtres et renforcer l'amitié entre les Libanais résidents et leurs lointains cousins d'Amérique latine. Pour plus de détails, consulter les sites
www.ana-lebanon.com et www.livelovelebanon.com

À la une

Retour au dossier "Diaspora"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Rencontres

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.