Dernières Infos

Les Kurdes syriens accusent Ankara de vouloir les empêcher de reprendre Raqqa à l'EI

Reuters
25/10/2016

Le représentant en France des Kurdes de Syrie, Khaled Issa, a accusé mardi le régime turc d'"attaquer massivement" les combattants kurdes pour les empêcher de reprendre Raqa, la "capitale" de l'EI en Syrie, accusant Ankara de "complicité" avec les jihadistes.q

"Avec son artillerie et son aviation, l'armée turque profite de la focalisation de la presse et de la communauté internationale sur Mossoul pour attaquer massivement les Kurdes de Syrie afin de les empêcher de prendre Raqqa", a dénoncé M. Issa lors d'une conférence de presse à Paris. L'offensive des forces armées irakiennes sur Mossoul, entrée dans sa deuxième semaine, vise à reprendre la deuxième ville du pays aux mains des jihadistes depuis juin 2014.

Dans le cadre des préparatifs de la libération de Raqqa, les Forces démocratiques syriennes (FDS), une coalition de combattants kurdes et arabes soutenue par les Etats-Unis, "ont libéré plusieurs villages occupés par Daech (acronyme arabe du groupe Etat islamique) au nord-est d'Alep", a détaillé M. Issa.

"Si l'artillerie et l'aviation turques bombardent violemment les positions des FDS dans cette zone et dans le canton d'Afrine c'est, d'une part pour les empêcher de couper les voies d'approvisionnement de Daech à Raaqa, et d'autre part pour que la Turquie puisse maintenir le contrôle de 70 km de frontières avec la Syrie", a-t-il dénoncé.
"On ne peut pas aller se battre à Raaqa alors que l'armée turque nous bombarde", a-t-il souligné, jugeant que pour l'heure "les conditions ne sont pas réunies pour prendre Raaqa".

Accusant le régime du président Recep Tayyip Erdogan de "voler au secours de Daech", M. Issa a appelé la France et les autres membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu à "mettre un terme aux agissements irresponsables d'Erdogan qui entrave la lutte contre Daech".

Les milices kurdes syriennes sont appuyées par Washington dans la lutte contre l'EI. Mais la Turquie, qui veut empêcher la constitution d'une région autonome kurde à sa frontière dans le nord de la Syrie, les considère comme des groupes terroristes.

Selon l'agence officielle de presse turque Anadolu, la Turquie a frappé plusieurs fois la semaine dernière les milices kurdes syriennes dans le nord de la Syrie. D'après M. Issa, l'armée a de nouveau bombardé des positions des FDS dans la nuit de lundi à mardi.

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.