Dernières Infos

Yémen: violents combats avant une trêve, au moins 5 morts

AFP
19/10/2016

De violents combats se sont poursuivis mercredi sur différents fronts de guerre au Yémen faisant au moins 5 morts, peu avant l'entrée en vigueur d'une trêve de 72 heures, annoncée par l'Onu à partir de minuit, selon des sources militaires.

Les affrontements au canon et à l'artillerie lourde entre les forces loyales au président Abd Rabbo Mansour Hadi et les rebelles chiites houthis se sont concentrés dans le nord du pays, notamment près de la frontière saoudienne et autour de Sanaa, la capitale où des sites militaires rebelles ont été visés par des raids aériens de la coalition arabe, ont ajouté les mêmes sources.

Des renforts militaires, dont des chars et des blindés, partis de Saada, le fief des rebelles, vers la région d'Al-Buqah, un poste-frontière reconquis il y a une semaine par les pro-Hadi, ont été violemment bombardés dans la nuit par l'aviation de la coalition sous commandement saoudien, a déclaré un porte-parole des troupes loyalistes.

Trois frappes aériennes de la coalition ont visé mercredi à l'aube un autre convoi transportant des renforts rebelles à son départ de la base d'Al-Amaliqa, dans la province d'Omrane, au nord de la capitale Sanaa, sous contrôle des rebelles depuis le printemps dernier, a-t-il ajouté.

Sur la mer Rouge, les pro-Hadi ont lancé, sous une couverture aérienne de la coalition, une vaste opération pour repousser une tentative des rebelles de reprendre Midi, une ville portuaire de la province de Hajja, aux confins de la frontière saoudienne, selon des sources militaires.
Les affrontements autour de Midi ont fait au moins deux morts et 15 blessés parmi les forces loyalistes, ont ajouté ces sources.

Sur le front de Sarwah, dans la province de Marib, à l'est de Sanaa, la DCA de la coalition a intercepté deux missiles balistiques tirés à l'aube par les partisans de l'ex-président Ali Abdallah Saleh, selon un officier loyaliste.
Dans le sud-ouest, huit obus se sont abattus dans la matinée sur des quartiers résidentiels de Taëz, ville encerclée par les houthis depuis l'an dernier, au lendemain de violents affrontements nocturnes qui ont coûté la vie à 2 rebelles et à un combattant pro-Hadi, selon des témoins et des sources militaires.

Cette escalade militaire précédait une nouvelle trêve de 72 heures que les protagonistes sont supposés observer, selon l'Onu, à partir de 23h59 locales (20h59 GMT) au Yémen, où la guerre a fait près de 6.900 morts depuis l'intervention de la coalition en mars 2015.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué