Dernières Infos

Afghanistan : la capitale du Helmand sous contrôle après l'envoi de renforts (armée)

AFP
11/10/2016

L'armée afghane a repris mardi le contrôle de la ville de Lashkar Gah, capitale du Helmand, la "province du pavot" dans le sud, au lendemain d'une nouvelle offensive talibane sur ses faubourgs.

L'armée afghane a déployé "200 membres des forces spéciales et 400 hommes appuyés par l'artillerie" pour venir à bout des insurgés, a indiqué à l'AFP le commandant spécial des opérations dans le Helmand, Abdul Jabar Qahraman.

De son côté le porte-parole du ministère de la Défense Mohammad Radmanish a affirmé que "la situation est normale ce matin dans Lashkar Gah. Nous avons repoussé l'ennemi hors de la ville". "Nous avons assez de forces déployées au sol en plus de l'appui de nos forces aériennes et du soutien de celles de l'Otan", déployées au titre de l'opération Resolute Support, a-t-il ajouté.
Sollicités, les responsables américains de l'opération à Kaboul n'ont pu être joints pour commentaire mardi matin.

La ville de Lashkar Gah, 200.000 habitants environ, est régulièrement la cible des talibans qui gardent la main sur de vastes portions de la province. Lors de la dernière offensive majeure, en août, des milliers de civils avaient fui la ville et ses faubourgs pour chercher refuge jusque dans Kaboul, abandonnant leurs champs et leurs maisons.

Lundi, les insurgés en lancé leur attaque avec un attentat à la voiture piégée contre un poste de police dans un faubourg nord, qui a fait au moins 15 morts dont dix policiers.
Le centre-ville n'a cependant pas été atteint par les combats selon un responsable de l'hôpital de l'ONG italienne Emergency, situé dans le centre. Cet établissement a indiqué avoir reçu au moins vingt civils blessés dans les affrontements et l'attentat. Le ministère de l'Intérieur a fait état de sept talibans tués.

Le Helmand, province méridionale dans laquelle est produit 80% environ de l'opium mondial, est une place-forte des talibans qui contrôlent les champs de pavot. Le gouvernement central n'a jamais pu asseoir son autorité sur la totalité de cette province, frontalière du Pakistan.
Cette offensive dans le sud intervient au moment où les forces afghanes ont enfin repris le centre-ville de Kunduz, la capitale du nord proche du Tadjikistan, après une semaine de combats contre les talibans.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué