X

Agenda

Ordination épiscopale du vicaire apostolique des latins au Liban

Communautés
OLJ
10/10/2016

Le préfet de la congrégation pour les Églises orientales, le cardinal Leonardo Sandri, a présidé, samedi, la cérémonie d'ordination du vicaire apostolique des latins au Liban, Mgr César Essayan, en la cathédrale Saint-Louis des capucins, au centre-ville de Beyrouth. Le cardinal Sandri était assisté de NN.SS. Gabriele Caccia, nonce apostolique au Liban, et Paul Dahdah, administrateur apostolique du vicariat.
La cérémonie s'est déroulée en présence notamment du ministre d'État à la Réforme administrative, Nabil de Freige, représentant le président de la Chambre et le Premier ministre, des représentants du commandant en chef de l'armée, des Forces de sécurité intérieure, de la Sûreté générale, de la Sûreté de l'État, de l'ambassadeur de France, Emmanuel Bonne, de l'ambassadrice de Colombie, Georgine el-Chaër Mallat, d'Argentine, ainsi que des représentants des différentes communautés chrétiennes du Liban, d'Europe et de la région.
Mgr Essayan a été nommé par le pape François le 2 août dernier à ce siège, après que Mgr Paul Dahdah ait quitté ses fonctions. « Vu votre grande doctrine, vos activités caritatives et votre zèle pastoral, nous vous avons trouvé apte à assumer la charge de ce troupeau pour lui assurer un aliment spirituel et fécond », a précisé Mgr Caccia, donnant lecture de la bulle papale. Et de conclure : « Cependant, Fils bien-aimé, nous ne vous cachons pas que vous rencontrerez des difficultés. Mais avec l'aide de Dieu, tu accueilleras avec charité et amour la communauté ecclésiale et tu te hâteras de leur montrer le visage du Christ. »
Dans son homélie, le cardinal Sandri a invité le nouvel évêque à collaborer avec « les Églises patriarcales catholiques » et avec « les autres églises et communautés chrétiennes ». « Au sein de la société libanaise, la lumière et la flamme de votre témoignage commun au Christ doit brûler tout conflit et toute controverse, en anéantissant toute attitude qui privilégie l'intérêt personnel au détriment du bien commun, a ajouté le cardinal Sandri. Au plan politique et social, soyez ensemble le sel qui fournit à tout le monde la saveur d'une vie vécue dans le partage solidaire, loin de toute accumulation matérielle qui empêche la générosité et l'ouverture envers les pauvres. Partagez plutôt avec les plus démunis parmi les fils de cette nation ainsi qu'avec ceux qui en ont trouvé l'hospitalité, ayant fui le drame des conflits de leurs propres pays dans la région. »

« Serviteur à son image »
Dans son mot de remerciements, Mgr Essayan a rendu grâce au Seigneur, qui « par sa grande miséricorde », s'est penché sur lui et l'a appelé à « être serviteur à son image ». S'adressant aux responsables politiques et sécuritaires du pays, Mgr Essayan s'est dit prêt à s'engager avec eux « pour rendre l'espérance à ceux qui l'ont perdue, renforcer la foi de ceux qui luttent pour un Liban meilleur et enraciner la charité des enfants qu'une même patrie unit ». Remerciant tous les présents, Mgr Essayan a rendu hommage aux forces de l'ordre « qui chaque jour luttent pour sauvegarder notre pays de la violence ». Comme il a salué la mémoire de « ceux qui ont payé de leur sang pour que nous puissions vivre et fêter la vie encore aujourd'hui ».
Né le 15 juillet 1962 à Beyrouth, Mgr Essayan est entré à l'ordre des Franciscains conventuels en 1986. Il a suivi des études de théologie et de philosophie à l'Université San Bonaventura à Rome, où il a également fait sa spécialisation en christologie et a obtenu un diplôme d'étude d'islamologie du Pisai (l'Institut pontifical pour les études arabes et islamiques). Il a été ordonné prêtre en 1993. Depuis, il a occupé plusieurs postes au sein de l'ordre en tant que gardien et custode (2010-2016). Il a été pasteur au couvent Saint-Antoine-de-Padoue à Sin el-Fil (1998-2008) et a aussi servi au couvent des Franciscains conventuels à Zahlé (2010-2016).
Mgr César Essayan recevra les vœux du lundi 17 au jeudi 20 octobre, de 10h à 13h et de 15h à 18h, au siège du vicariat apostolique des latins, à Jeïta.

À la une

Retour à la page "Agenda"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué