X

Diaspora

La Fondation libano-australienne de Sydney, un exemple de solidarité universitaire

Éducation
N. F. | OLJ
19/09/2016

L'Université de Sydney, à l'initiative de son comité directeur, a créé une fondation libano-australienne en vue de renforcer les relations entre les deux pays et de donner certains avantages à la communauté libano-australienne. L'initiative est intéressante et mérite d'être menée par nombre d'universités hébergeant des étudiants libanais ou d'origine libanaise dans le monde.
La Fondation libano-australienne, qui fait appel à de nouveaux membres dans le domaine des affaires ou issus du milieu universitaire pour l'aider dans ses efforts, propose des programmes d'échanges culturels entre l'Université de Sydney et l'Université libanaise (UL) en particulier, favorisant l'octroi de bourses d'études dans diverses facultés telles que les facultés dentaire, de génie ou d'économie. Elle ouvre la voie à un approfondissement de l'apprentissage du patrimoine culturel par les jeunes, dans l'objectif de mieux les guider dans leur vie.
La fondation a été créée en 2002, mais ses activités en faveur de boursiers libanais se développent de plus en plus. Durant la soirée annuelle de 2016, qui s'est tenue le 30 mai dernier, cinq nouveaux boursiers ont été annoncés, ainsi que de jeunes talents qui se sont produits sur scène. L'invité d'honneur était Jacques Kallassi, président de NourSat et directeur général de Télé Lumière, qui a abordé le thème des médias au Proche-Orient.
Une conférence donnée par l'ingénieur nucléaire Raymond Nader a suivi, à propos du « clash des civilisations au Proche-Orient et en Europe » : il a passionné l'auditoire avec une vision nouvelle des affrontements successifs dans la région. Puis c'était au tour de Fadia Ghossayn et d'Élie Matar, ainsi que de Joe Rizk et John Ajaka (au nom des sponsors) de prendre la parole.
Les cinq lauréats qui ont été ovationnés par l'assistance sont : Tony Lahoud (droit), Anthony Khoury (droit), Thérésa Doueihi (médecine), Nour al-Hakim (radiographie) et Yvonne Moussa (pharmacie).

N.F.

Cette page est réalisée en collaboration avec l'Association RJLiban.
E-mail : monde@rjliban.com – www.rjliban.com

 

À la une

Retour au dossier "Diaspora"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Au-delà du ton violent, Nasrallah et Hariri maintiennent entrouverte la porte des négociations...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué