Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

A Barcelone, Pokémon Go s'invite au conseil municipal

Le jeu Pokémon Go s'est invité au conseil municipal de Barcelone, en Espagne, où les conservateurs ont réclamé une campagne publicitaire pour rappeler les risques liés à l'utilisation de l'application.

Comme ailleurs dans le monde, le lancement du jeu a suscité des critiques en Espagne: deux touristes japonais ont été retrouvés en train de chasser des Pokémon dans l'un des tunnels les plus dangereux de Barcelone, tandis que deux jeunes ont été arrêtés à Madrid pour avoir pénétré un quartier général de la Garde civile en jouant.

"Tout le monde a le droit de s'évader, de s'amuser, de jouer. Mais il faut le faire avec bon sens", a déclaré le conseiller municipal conservateur de Barcelone Alberto Fernández Díaz.

Les élus conservateurs ont proposé à la mairie de la deuxième ville d'Espagne de lancer une campagne d'information pour que les joueurs évitent notamment les zones très fréquentées, ou respectent les espaces privés, les lieux de culte et les cimetières. La mairie a refusé d'appliquer cette mesure, assurant que la police espagnole diffusait déjà des conseils sur l'utilisation de l'application.

Le jeu de réalité augmentée, lancé le 6 juillet, est rapidement devenu la sensation de l'année, et a mené à des situations insolites, comme en Indonésie où un Français a été interpellé et interrogé pour être entré par inadvertance dans une base militaire, ou en Bosnie, où les chasseurs de Pokémon ont été priés d'éviter les champs de mines.


Le jeu Pokémon Go s'est invité au conseil municipal de Barcelone, en Espagne, où les conservateurs ont réclamé une campagne publicitaire pour rappeler les risques liés à l'utilisation de l'application.
Comme ailleurs dans le monde, le lancement du jeu a suscité des critiques en Espagne: deux touristes japonais ont été retrouvés en train de chasser des Pokémon dans l'un des tunnels...