X

Agenda

Une étude pour la préservation du phare historique de Tyr

Patrimoine
OLJ
22/06/2016

Des étudiants en maîtrise à la faculté d'ingénierie de l'Université arabe de Beyrouth ont effectué une étude scientifique autour du phare historique de Tyr, dans le cadre d'une coopération entre l'université et la municipalité de Tyr.
L'étude, dirigée par le doyen de la faculté, Adel Kurdi, et le professeur Oussama Baalbacki, comporte une évaluation complète des dégâts infligés au phare durant des décennies, et la détérioration de l'état des matériaux de construction en raison du facteur temps et des conditions météorologiques. Des échantillons ont été prélevés afin d'effectuer des tests en laboratoire. Sur la base de l'analyse des résultats des tests, une étude a été par la suite préparée, portant sur les moyens techniques à adopter pour la réhabilitation du phare tout en conservant son cachet historique et de façon à assurer sa durabilité pour les générations futures.
L'initiative de l'université s'inscrit dans le cadre de l'élaboration d'une stratégie de gestion pour la mise en valeur du patrimoine du phare de Tyr qui viendra s'ajouter à d'autres stratégies pour la protection des phares, sémaphores et balises de la Méditerranée, un projet global auquel contribuent la Société pour la protection de l'environnement au Liban et la municipalité de Tyr, et mis au point par l'Agence de protection et d'aménagement du littoral dans le cadre du projet Med-phares.
Le projet couvre neuf sites pilotes en France, en Italie, en Tunisie et au Liban. L'objectif global de Med-phares est de contribuer à la mise en valeur du patrimoine historique et culturel lié à la navigation et à son intégration dans des stratégies et politiques pour la gestion intégrée des zones côtières dans tout l'espace de coopération.
Concrètement, Med-phares vise à créer un nouveau mode de réhabilitation et gestion des phares, sémaphores et balises de la Méditerranée afin de créer une dynamique touristique durable et préserver le patrimoine touristique.
Rappelons que le phare de Tyr fait partie des phares historiques les plus anciens encore préservés au Liban. Il remonte à plus d'un siècle.

À la une

Retour à la page "Agenda"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants