Rechercher
Rechercher

liban

Le procès de Michel Samaha renvoyé au 17 septembre

Le procès de l'ancien ministre Michel Samaha a été renvoyé, jeudi, au 17 septembre, rapportent les médias locaux.

A la réouverture de son procès ce matin, M. Samaha a affirmé qu'il revenait sur sa déposition devant les services de renseignements. "Je n'étais plus lucide à ce moment-là après avoir vu comment ils avaient fait irruption chez moi et traité mon épouse", s'est justifié l'ancien ministre.

Le 3 juin dernier, la Cour de cassation militaire avait accepté le pourvoi en cassation présenté par le commissaire du gouvernement près le Tribunal militaire, le juge Sakr Sakr qui sollicitait notamment la présentation de bandes vidéo et d'enregistrements qui n'avaient pas été visionnés et entendus lors du premier procès, en mai dernier.

Michel Samaha avait été condamné à quatre ans et demi de prison après avoir été reconnu coupable d'avoir transporté des explosifs en vue de perpétrer des attentats au Liban en 2012. Comme l'année judiciaire est de neuf mois et qu'il avait été arrêté en août 2012, M. Samaha devrait donc être libéré à la fin de l'année. Ce verdict a suscité un tollé dans plusieurs milieux politiques libanais, qui l'estiment trop clément.


Le procès de l'ancien ministre Michel Samaha a été renvoyé, jeudi, au 17 septembre, rapportent les médias locaux.


A la réouverture de son procès ce matin, M. Samaha a affirmé qu'il revenait sur sa déposition devant les services de renseignements. "Je n'étais plus lucide à ce moment-là après avoir vu comment ils avaient fait irruption chez moi et traité mon épouse",...