Rechercher
Rechercher

Liban

Geagea : Oui à un référendum populaire, mais dans le respect de la Constitution

Au cours de leurs retrouvailles à Rabieh, Samir Geagea n'a pas hésité à exprimer son soutien à l'appel de Michel Aoun à un référendum populaire sur la présidentielle. « Mais dans le respect de la Constitution », a-t-il précisé. « Je pense que le résultat d'un référendum est connu d'avance. Nul n'ignore quels sont les deux partis chrétiens les plus forts au Liban », a-t-il poursuivi. Ses alliés chrétiens et sunnites seraient-ils cependant d'accord ?
Rebondissant sur la question du référendum, le général Aoun a promis d' « appliquer les mécanismes qui ne portent pas atteinte à la Constitution. Cette procédure sera l'expression d'une démocratie qui, lorsqu'elle vient du peuple, est la meilleure », a-t-il commenté.


Au cours de leurs retrouvailles à Rabieh, Samir Geagea n'a pas hésité à exprimer son soutien à l'appel de Michel Aoun à un référendum populaire sur la présidentielle. « Mais dans le respect de la Constitution », a-t-il précisé. « Je pense que le résultat d'un référendum est connu d'avance. Nul n'ignore quels sont les deux partis chrétiens les plus forts au Liban »,...

commentaires (4)

QUAND MÊME... UN POINT AU CRÉDIT DU HAKIM "TANT-PIS"... IL ACCEPTE UNE ÉLECTION DÉMOCRATIQUE... TANDIS QUE LE PARAVENTISSIME "S'EN-FOUT"... EH BIEN, IL S'EN FOUT...

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

15 h 26, le 03 juin 2015

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • QUAND MÊME... UN POINT AU CRÉDIT DU HAKIM "TANT-PIS"... IL ACCEPTE UNE ÉLECTION DÉMOCRATIQUE... TANDIS QUE LE PARAVENTISSIME "S'EN-FOUT"... EH BIEN, IL S'EN FOUT...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    15 h 26, le 03 juin 2015

  • DU FLOU... AU FLOU... DE CHACUN... ET LES COUPS BAS CONTINUENT DES DEUX CÔTÉS !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    12 h 46, le 03 juin 2015

  • On ne se souvient plus depuis, des dires et diatribes du bigaradier orangé Aigri. Son travail d'écolier sur la "Réforme?" amère témoigne du sans-gêne avec lequel il s'attaquait à moult problèmes pour la solution desquels les strictes connaissances les + élémentaires lui faisaient carrément défaut. Sa toute première diatribe : Qu'est-ce que le "Changemantalisme!" est sans conteste la meilleure. Elle fait époque, si ce n'est par la nouveauté du contenu, du moins par la manière de dire des choses connues et/ou plutôt des lieux communs. Ses Moyens orangés, dont il connaissait les parfaites inepties, avaient en sus naturellement non seulement théorisé de divers points de vue sur ce "changementalismo-réformisme" ébaubi, mais encore l'avaient bien évidemment utopiquement supprimé. Dans ses dires, boSSfééér est à La Logique à peu près ce que Choûchou est à Gébrâne Khalîl. Comparé à Gébrâne, ce Choûchou était soi-disant bien "pauvre".... en Théorie. Pourtant, après Gébrâne, il fit époque parce qu'il mettait l'accent sur des points désagréables pour la conscience "chréti(e)nne" ; et sur des points importants pour le progrès de la critique du milieu Malsain orangé mais qui furent délaissés évidement par Khalîl dans son œuvre claire-obscure si mystique. Yâ hassirtîîîh !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    07 h 07, le 03 juin 2015

  • geagea ne pouvait dire autrement referendum=volontee du peuple, donc démocratiquement il avait interet a dire oui mais dans le respect de la constitution un clin d'œil a ces allies justement !!

    Bery tus

    05 h 17, le 03 juin 2015