Dernières Infos

Assad rend hommage aux soldats syriens malgré les défaites

AFP
23/05/2015

Le président syrien Bachar el-Assad, dont l'armée enchaîne les défaites, a rendu hommage aux soldats, saluant notamment "l'héroïsme" de ceux qui ont été assiégés durant un mois dans un hôpital du nord-ouest du pays, dans des propos rapportés par l'agence officielle Sana.

La ville de Jisr al-Choughour, dans la province d'Idleb, était tombée le 25 avril aux mains d'Al-Nosra, la branche syrienne d'el-Qaëda, et de ses alliés rebelles après de brefs combats et un retrait de l'armée, à l'exception de l'hôpital qu'ils assiégeaient.

L'hôpital est finalement tombé vendredi aux mains des rebelles. Selon Sana, les 150 soldats et leurs familles qui y étaient retranchés ont cependant pu s'en échapper. "Vous représentez par votre héroïsme les soldats de l'armée syrienne. Vous avez résisté car vous ne connaissez ni l'échec ni la capitulation", a dit M. Assad dans un appel téléphonique vendredi soir au chef du groupe de soldats assiégés, le colonel Sabha, cité par Sana. "Votre vie et celle de tous les soldats de l'armée et des forces de défense nationale est la plus importante pour nous qui tentons toujours de la protéger", a-t-il poursuivi.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), des dizaines de soldats ont pris la fuite, d'autres ont été tués sur place et à l'extérieur de l'hôpital, ou ont été capturés. Les autorités syriennes ont indiqué que les soldats encerclés avaient pu s'échapper de l'hôpital, transportant avec eux les blessés et les corps de ceux qui avaient été tués, rejoignant leur compagnons d'armée" à l'extérieur de Jisr al-Choughour.

Sans reconnaître officiellement la perte de Jisr al-Choughour, le président Assad avait rendu hommage le 6 mai, jours des Martyrs, aux forces du régime bloqués dans l'hôpital. "L'armée va arriver bientôt vers ses héros", avait-il assuré. La province d'Idleb est contrôlée en immense majorité par la rébellion au régime de Bachar el-Assad. Lors des dernières semaines, le régime a connu plusieurs revers dans sa guerre contre les rebelles et jihadistes, dont la perte de la célèbre cité antique de Palmyre, prise cette semaine par le groupe Etat islamique.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : lorsque sonne l’heure...

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué