Dernières Infos

Irak: 30 policiers tués à Ramadi en une semaine de combats

AFP
27/04/2015

Trente policiers irakiens ont été tués au cours des combats ayant opposé ces derniers jours les forces gouvernementales et le groupe Etat islamique autour de Ramadi, dans la province disputée d'Al-Anbar, a indiqué lundi un haut responsable.

"Ramadi a été le témoin de violents combats la semaine passée" qui ont fait 30 morts et 100 blessés parmi les policiers, a déclaré le général Kadhim al-Fahdawi, responsable de la police d'Al-Anbar, la province dont la ville est le chef-lieu. Une grande partie de Ramadi, situé à une centaine de km à l'ouest de Bagdad, reste aux mains de l'EI, qui contrôle totalement la ville de Fallouja, non loin de là.

Les jihadistes cherchent à y renforcer leur emprise tandis que les forces gouvernementales ont fait de la reconquête d'Al-Anbar leur priorité après la reprise de la ville de Tikrit, au nord de Bagdad, à la fin mars. L'EI a revendiqué une attaque perpétrée samedi par trois kamikazes -un Français, un Belge et un Sénégalais- et qui a fait quatre morts du côté irakien du poste-frontière avec la Jordanie, dans la province d'Al-Anbar.

Deux haut gradés de l'armée irakienne et onze soldats ont par ailleurs péri vendredi dans un attentat suicide et de violents combats à l'est de Ramadi, selon le ministre de la Défense Khalid al-Obeidi. Ce dernier a démenti des informations selon lesquelles plus de 100 soldats avaient été tués au cours de ces combats. Les rumeurs sur ces pertes avaient déclenché un appel à manifester à Bagdad.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué