Rechercher
Rechercher

Culture - Vient de paraître

May Rihani défie les stéréotypes dans « Cultures sans frontières »

« Cultures sans frontières » (éditions Authors' Publishers USA) est le nouvel ouvrage de May Rihani. C'est l'histoire d'une Libanaise qui défie les stéréotypes de l'Occident concernant la femme arabe.

La couverture de l’ouvrage.

C'est l'histoire d'une jeune fille qui a grandi pendant la période dorée du Liban des années 1950 à 1975 quand ce pays était la seule démocratie du Moyen-Orient, où les médias pouvaient critiquer son président ainsi que beaucoup d'autres, où personne n'était emprisonné pour ses opinions politiques, et où les musulmans et les chrétiens vivaient en paix.
C'est aussi l'histoire de la découverte d'un socle commun à toutes les cultures. L'auteure, qui a vécu en France et aux États-Unis, et qui a voyagé et travaillé dans plus de 40 pays, a découvert que ce socle commun à toutes les cultures était bien plus important que les différences apparentes, et que plus les êtres humains comprenaient, reconnaissaient et faisaient cas de ce socle commun, plus ils devenaient citoyens du monde. Le livre traite des cultures américaine et arabe décrivant leurs points de rencontre, leur chevauchement et leurs divergences. L'auteure croit cependant que la reconnaissance de la
porosité des frontières culturelles a pour résultat une diminution possible des guerres et une probabilité de paix plus grande.
«Cultures sans frontières» met également l'accent sur la capacité de transformation que représente l'éducation des filles, une fonction de plus en plus reconnue comme pierre angulaire de la prise de pouvoir des femmes. Rihani prend des exemples en Afghanistan, au Pakistan, au Maroc, au Mali, au Malawi et au Congo où elle a travaillé et où l'éducation des filles rend possible une transformation positive des sociétés.
Avec les évènements du Nigeria et ce qui s'est passé en Afghanistan, au Pakistan et au Yémen ces dernières années, cet ouvrage est d'une grande actualité montrant en particulier tout ce que l'éducation des filles peut apporter de nouveau et de constructif. Dans ce sens, ce livre est une mémoire personnelle basée sur une expérience internationale de dialogue positive entre différents pays et cultures autour du monde.


C'est l'histoire d'une jeune fille qui a grandi pendant la période dorée du Liban des années 1950 à 1975 quand ce pays était la seule démocratie du Moyen-Orient, où les médias pouvaient critiquer son président ainsi que beaucoup d'autres, où personne n'était emprisonné pour ses opinions politiques, et où les musulmans et les chrétiens vivaient en paix.C'est aussi l'histoire de la...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut