Rechercher
Rechercher

Mode - Fashion Week parisienne

Féerie aquatique chez Élie Saab

Modèles de la collection Élie Saab prêt-à-porter printemps-été 2015.

Un Élie Saab nouveau est arrivé, qu'on se le dise, plus séduisant, plus féminin, plus fluide et luxueux que jamais. La collection prêt-à-porter printemps-été 2015 du chef de file de la haute couture libanaise, celui qui fait dire à la presse mode que « Lebanese is the new Italian », est une féerie aquatique. Bleu Méditerranée et vert émeraude évoquent les rivages et l'été. Entre écailles irisées et coraux, c'est tout un peuple de sirènes que réveille Élie Saab, dans les reflets moirés du runway. Traitée en motifs géométriques évoquant des concrétions minérales, la dentelle se détourne pour un temps des motifs floraux habituels. La couleur, plus présente, se dégrade comme un mouvement de marée, piquée d'une nuée de strass qui évoque les scintillements d'un soleil zénithal sur une mer étale. Mousseline omniprésente, effets vaporeux, tout évoque la légèreté de l'été. Un été très seventies par ailleurs, avec des pantalons évasés, du blanc et des zips. La lettre d'intention de la maison le confirme :
« Une palette de bleus court à travers la collection, accentuée par quelques touches corails ; une vague sous-marine de sequins ondule sur les silhouettes pour y laisser son empreinte.
Avec une attitude seventies, un pantalon noir évasé en dentelle dévorée répond à un ensemble sportswear chic blanc et son bomber ajouré de dentelle. Un combi-short bleu écume invite une manche asymétrique en dentelle. Plus loin, une robe longue en jersey vert lagon s'ouvre d'un slash dans le dos.
Réinterprétée cette saison, la dentelle "signature" de la maison se distingue : tel un élégant essaim moucheté, elle est comme dévorée par l'écume.
Mimant le bord d'un coquillage, une fronce plate ondule sur le décolleté, embrasse les hanches ou souligne une emmanchure.
Dégradés de couleurs vives comme des poissons exotiques, les accessoires se déclinent au fil des passages dans une palette de corail, bleus "iridescents" et vert d'eau. Les sacs Poincarés sont comme poudrés de teintes tropicales et les sandales et talons ouvragés se colorent comme des créatures des mers du Sud.
Le dernier passage découvre une élégante robe noire rebrodée : doublée d'une voile gonflée par la brise, elle est une invitation à prendre le large.»


Un Élie Saab nouveau est arrivé, qu'on se le dise, plus séduisant, plus féminin, plus fluide et luxueux que jamais. La collection prêt-à-porter printemps-été 2015 du chef de file de la haute couture libanaise, celui qui fait dire à la presse mode que « Lebanese is the new Italian », est une féerie aquatique. Bleu Méditerranée et vert émeraude évoquent les rivages et l'été....

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut