Avec la crise syrienne, le Liban devient un passage pour le trafic du Captagon

Coopération franco-libanaise dans la lutte contre les stupéfiants

OLJ
17/03/2014

La lutte contre les stupéfiants occupe une place prioritaire dans la coopération entre l'ambassade de France et les autorités libanaises. Le commissaire divisionnaire Nicolas Declercq, attaché de sécurité intérieure au sein de l'ambassade de France, explique que cette coopération policière repose sur plusieurs bases, parmi lesquelles « la sûreté aéroportuaire, l'appui aux services libanais de lutte antidrogue, l'appui aux services de répression et de prévention, et enfin le renforcement de la francophonie au sein de ces services ». Dans le cadre de cette coopération, la formation des éléments des services libanais par des experts français occupe une place de choix, formation aux techniques de renseignements, d'enquête ou de détection, formation à la sensibilisation pédagogique aux dangers des stupéfiants...
Ces formations permettent notamment aux policiers libanais de sensibiliser les élèves du pays aux dangers des stupéfiants, au sein des établissements scolaires publics et privés. Et ce conformément à une convention entre les Forces de sécurité intérieure et le ministère de l'Éducation. « Près de 80 établissements scolaires ont déjà bénéficié de séances de sensibilisation », note le commissaire Declercq. Il précise que ces séances débutent par « la sensibilisation des adolescents aux dangers du tabac, du narghilé, de l'alcool et du cannabis, substances qui les concernent le plus ».
« Les soins aux toxicomanes et la réhabilitation sont aussi au menu de la coopération franco-libanaise », conclut le commissaire français.

À la une

Retour au dossier "Avec la crise syrienne, le Liban devient un passage pour le trafic du Captagon "

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Soutenez notre indépendance!