X

Moyen Orient et Monde

Maliki revoit sa stratégie sécuritaire

Irak Une vague d’attaques a fait près de 90 morts depuis dimanche soir.
OLJ
21/05/2013
Le Premier ministre irakien Nouri el-Maliki a annoncé hier un changement imminent de sa politique sécuritaire, au moment même où le pays était secoué par une nouvelle vague d’attaques. « Nous sommes sur le point de remplacer certaines personnes chargées de la sécurité, à haut niveau et à un niveau intermédiaire, et de changer de stratégie sécuritaire », a martelé M. Maliki lors d’une conférence de presse organisée dans un ancien palais de Saddam Hussein. M. Maliki a annoncé que des « décisions » seraient prises en ce sens aujourd’hui lors du Conseil des ministres. Fustigé par la minorité sunnite, qui lui reproche de la stigmatiser, et par certains partenaires de sa coalition, Nouri el-Maliki a souhaité donner l’image d’un gouvernement uni. Flanqué de pointures de son gouvernement, dont les ministres de la Défense et de la Justice, mais aussi de deux vice-Premiers ministres, M. Maliki a aussi assuré « au peuple irakien que les insurgés ne seront pas en mesure de nous replonger dans le conflit confessionnel » des sombres années 2006-2007. À l’époque, le nombre de victimes des violences dépassait le millier chaque mois. L’envoi de troupes américaines supplémentaires, conjugué à la formation des Sahwa, une milice sunnite anti-el-Qaëda, avait permis un déclin notable des attaques à partir de 2007.
Mais ces dernières semaines, le pays connaît une flambée de violence doublée d’une profonde crise politique. Depuis le début de l’année, les violences ont fait chaque mois plus de 200 morts, avec un pic à plus de 460 en avril. Et depuis dimanche soir, au moins 89 personnes ont péri dans des attaques. Hier, des attentats, commis pour la plupart à l’aide de voitures piégées, ont ainsi secoué des quartiers majoritairement chiites de Bagdad. L’attaque la plus sanglante dans la capitale a fait 12 morts sur un marché. Onze personnes ont en outre été tuées et 71 autres blessées à l’heure de la prière du soir, lors d’attentats contre deux mosquées chiites à Hilla, à 95 km au sud de Bagdad. Onze autres personnes ont trouvé la mort dans d’autres attentats. À Bassora, la grande ville portuaire à majorité chiite du sud du pays, deux attentats à la voiture piégée ont fait 13 morts et 48 blessés, selon le chef des services médicaux municipaux, Riyad Abdelamir. Près de Samarra, à une centaine de kilomètres au nord de la capitale, un attentat à la voiture piégée visant des pèlerins chiites iraniens a fait 8 victimes. Et, dans la même zone, trois miliciens des Sahwa ont été tués dans deux incidents. À Mossoul, le propriétaire d’un magasin a également été tué dans son échoppe, dimanche soir. À el-Anbar, à l’ouest du pays, des heurts ont éclaté entre les forces de sécurité et des hommes armés dans la nuit de dimanche à lundi. Un commando a tenté de libérer des policiers enlevés samedi sur l’autoroute qui relie l’Irak à la Jordanie, a indiqué le lieutenant-colonel de police Majid el-Jlaybaoui. Mais au cours de l’opération, douze otages ont été tués et quatre autres blessés, selon lui. Lors de deux autres incidents survenus tard dans la soirée de dimanche, des inconnus ont attaqué deux commissariats à Haditha, à environ 210 km au nord-ouest de Bagdad. Douze policiers ont péri dans ces attaques, selon un officier de police et une source médicale.
Dans ce contexte, Nouri el-Maliki a pourtant assuré hier que certains des faux détecteurs d’explosifs achetés à coup de millions de dollars par Bagdad fonctionnent, en dépit des preuves accablantes du contraire, tout en ajoutant que les forces de sécurité allaient désormais intensifier leur travail avec des chiens policiers.
(Source : AFP)

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Antoine-Serge KARAMAOUN

Ou, le "Bon" élève Pers(c)é !

Jaber Kamel

Il faudra que lui aussi apprenne de notre résistance comment contrer un bain de sang de sa communauté.

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.