Dernières Infos

L'actrice syrienne anti-Assad May Skaf arrêtée à Damas

AFP
16/05/2013

May Skaf, une actrice syrienne reconnue qui a pris le parti de l'opposition au régime du président Bachar el-Assad a été arrêtée jeudi, a annoncé un avocat engagé dans la défense des droits de l'Homme, Anouar al-Bounni.

"Aujourd'hui (jeudi) à midi, les forces de sécurité ont arrêté l'actrice libre May Skaf alors qu'elle rentrait chez elle" à Damas, a écrit Me Bounni sur Facebook.

L'actrice a appelé son fils depuis son téléphone portable pour lui dire que des membres des forces de sécurité lui avaient confisqué sa carte d'identité à un poste de contrôle, et depuis, son téléphone est éteint, a-t-il ajouté.


Cette arrestation "confirme que les autorités syriennes (...) cherchent à faire taire les figures politiques et culturelles afin de pouvoir établir la crédibilité de leurs histoires sur le combat du régime contre le terrorisme", a dénoncé l'avocat.


Contesté depuis plus de deux ans par une révolte populaire qui s'est transformée en guerre civile, le régime de M. Assad ne reconnaît pas l'ampleur de la contestation et assure depuis le début lutter contre des "terroristes".


May Skaf a régulièrement critiqué le régime, en particulier sur sa page Facebook. A l'été 2012, elle avait passé trois jours en détention après avoir participé à une manifestation d'intellectuels anti-Assad à Damas.


Elle est connue principalement pour son rôle dans Khan al-Harir, une série télévisée dans laquelle elle a incarné une femme menant des manifestations.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants