Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Guerre de Gaza

Le bilan de la frappe israélienne sur une école monte à 29 morts

Des enfants devant les ruines d'une école de l'ONU visée par une frappe israélienne dans le camp de réfugiés de Nuseirat dans le centre de la bande de Gaza le 9 juillet 2024. Eyad Baba/AFP

Au moins vingt-neuf Palestiniens ont été tués mardi dans une frappe israélienne contre une école abritant des déplacés dans le sud de Gaza, a indiqué le Hamas en accusant Israël, au moment où les troupes israéliennes sont engagées dans une offensive majeure dans le nord du territoire.

"Une frappe a visé la porte de l'école Al-Awda d'Abassan, à l'est de Khan Younès (sud). Il y a eu 29 martyrs", a indiqué une source médicale à l'hôpital Nasser de la ville. Le Hamas a accusé Israël en donnant un même bilan de 29 morts, "la plupart des enfants et des femmes". "Ce massacre est la continuation du crime de génocide que l'armée d'occupation a lancé contre notre peuple pour le 10e mois consécutif", a affirmé le bureau de presse du mouvement islamiste.

De son côté, l'armée israélienne a dit avoir visé près de l'école "un terroriste de la branche armée du Hamas" ayant notamment pris part à l'attaque du 7 octobre et "vérifier les informations selon lesquelles des civils ont été touchés" dans cette frappe, la quatrième à toucher une école en autant de jours dans la bande de Gaza.

Trois autres écoles abritant des déplacés ont été touchées depuis samedi par des bombardements israéliens qui ont fait au moins 20 morts selon des sources palestiniennes. Dans ces trois cas, l'armée a dit avoir visé des "terroristes", après avoir accusé le Hamas de "se servir des habitants comme des boucliers humains".

Dans le nord du territoire, les troupes israéliennes ont bombardé par air et terre la ville de Gaza, lors d'une nouvelle offensive majeure contre le Hamas qui a indiqué qu'il s'agissait des combats "les plus intenses depuis des mois", a affirmé le Hamas, qu'Israël a promis de détruire après l'attaque du 7 octobre.

Le 27 juin, l'armée israélienne a lancé une opération terrestre à Choujaïya, dans l'est de Gaza-ville, avant de l'étendre lundi aux quartiers du centre, où "des dizaines de milliers de personnes", selon l'ONU, ont été appelées à évacuer par l'armée.

Entrée dans son 10e mois, la guerre ne connaît pas de répit alors que de nouvelles négociations sont attendues au Qatar pour tenter d'avancer vers un cessez-le-feu associé à une libération des otages retenus à Gaza.

Au moins vingt-neuf Palestiniens ont été tués mardi dans une frappe israélienne contre une école abritant des déplacés dans le sud de Gaza, a indiqué le Hamas en accusant Israël, au moment où les troupes israéliennes sont engagées dans une offensive majeure dans le nord du territoire.

"Une frappe a visé la porte de l'école Al-Awda...