Rechercher
Rechercher

Monde - ÉLECTIONS

En France, des Libanais inquiets face à une possible victoire de l'extrême droite

Ces Libanais n'ont pas la nationalité française et observent, pour certains avec angoisse, la montée du Rassemblement national, dont l'arrivée au pouvoir pourrait compromettre leur vie dans leur pays d'accueil.

En France, des Libanais inquiets face à une possible victoire de l'extrême droite

Des tracts électoraux officiels pour les élections législatives qui auront lieu les 30 juin et 7 juillet 2024. Philippe Lopez/AFP

« J'ai peur, en fait. J'ai peur d'imaginer. De me dire que je suis chez moi mais pas complètement parce que je n’ai pas ce document légal et que, si on veut me virer, on peut le faire », affirme Daniela*. Des mois que la jeune femme de 32 ans...
« J'ai peur, en fait. J'ai peur d'imaginer. De me dire que je suis chez moi mais pas complètement parce que je n’ai pas ce document légal et que, si on veut me virer, on peut le faire », affirme Daniela*. Des mois que la jeune femme de 32 ans...
commentaires (9)

C’est vrai que les mauvais migrants sont ceux dont les parents ont servi de chair à canon pendant la première et la deuxième guerre, dont les parents ont servi de bulldozers pour construire la France et qui ne rentraient jamais chez eux car droits du travail inexistant pour eux et enfin quand ils ont commence à être visibles dans la société cette dernière a cherché mille manières pour les diaboliser !Tantot foulard tantôt Islam tantôt délinquance tantôt refus d’intégration etc… Bref qui veut tuer son chien l’accuse de rage!

PROFIL BAS

15 h 01, le 07 juillet 2024

Tous les commentaires

Commentaires (9)

  • C’est vrai que les mauvais migrants sont ceux dont les parents ont servi de chair à canon pendant la première et la deuxième guerre, dont les parents ont servi de bulldozers pour construire la France et qui ne rentraient jamais chez eux car droits du travail inexistant pour eux et enfin quand ils ont commence à être visibles dans la société cette dernière a cherché mille manières pour les diaboliser !Tantot foulard tantôt Islam tantôt délinquance tantôt refus d’intégration etc… Bref qui veut tuer son chien l’accuse de rage!

    PROFIL BAS

    15 h 01, le 07 juillet 2024

  • Oui tout à fait. Il existe des bons et des mauvais migrants . Les mauvais profitent du système ( tout comme certains français évidemment). Les étrangers en situation régulière sont les premières victimes de ces mauvais migrants malheureusement. Assimilés aux mauvais par erreur. D’où le besoin urgent de faire le ménage. LES LIBANAIS devraient être les premiers à comprendre cette situation puisqu’au liban, nous vivons la même situation actuellement avec les migrants syriens qui profitent aussi ( à d’autres niveaux) de la situation au liban.

    LE FRANCOPHONE

    11 h 51, le 07 juillet 2024

  • Des libanais qui se croient plus français que libanais ou du moins quand sa les arrange...

    kassem chady

    09 h 25, le 07 juillet 2024

  • Oui, il y a des "bons" et des "mauvais" migrants. Il y a ceux qui respectent le pays où ils vivent et cherchent à s’y intégrer, à vivre "en français" parmi les français, sans pour autant renier leurs propres coutumes et traditions/ Il y a ceux qui veulent imposer leurs propres valeurs au pays d’accueil, qui crachent sur la France et mordent la main qui les nourrit. Les libanais, en leur immense majorité appartiennent à la première catégorie. Leyr inquiétude n’a aucune raison d’être: ils sont les bienvenus.

    Yves Prevost

    04 h 19, le 07 juillet 2024

  • Je suis franco libanais et je suis "d'extrême droite" comme vous dites. Pour que la France ne ressemble pas au Liban. Je suis surtout royaliste. Contre la République et sa laïcité anti catholique.

    Nicolas ZAHAR

    18 h 28, le 24 juin 2024

  • Vous evoquez une hausse d’actes racistes dans l’article , mais vous ne parlez pas du meurtre de la petite Lola par une Algérienne sous oqtf , ni celui de Thomas ni les personnes poignardés à Bordeaux parcequ’ils buvaient du rosé pendant le ramadan par une personne sous OQTF , ni les milliers de viols , d’aggressions, incivilités commises par des personnes issues de l’immigration… si ce que vous appelez « l’extreme droite » monte c’est qu’il y a des raisons derriere…cela sans compter qu’avec 350,000 entrées par an la France est en train de se metamorphoser et pas dans le bon sens…

    JPF

    17 h 02, le 23 juin 2024

  • Une peur conplètement irrationnelle, entretenue par la gauche de LFI à Renaissance. En France - et même le RN ne pourra pas y changer grand-chose - il est pratiquement impossible d'expulser un étranger en situstion irrégulière et même criminel. 93% des OQTF (obligation de quitter le territoire français) ne sont pas exécutées.

    Yves Prevost

    06 h 58, le 23 juin 2024

  • Quand on s'installe dans un pays ou on n'a pas un statut légal, il faut s'attendre à d'éventuelles conséquences. Ces témoignages amplifient les voix d'une minorité de gens sans statut au détriment des citoyens. Les citoyens veulent le mieux pour leur pays, les sans statut veulent le mieux pour eux-memes.

    Waked Ralph

    22 h 53, le 22 juin 2024

  • Malgré tous les démentis, estimant que c'est fake:Dans les tirroirs à prévoir:Risque pour celles/ceux qui ont la double nationalité.Ils devront opter soit pour "être français"soit pour "être nationalité d'origine". Tout en rendant plus difficile l'acquisition de la carte de travail donc l'ex- naturalisé se verra l'obligation de quitter la france s'il opte pour garder sa nationalité d'origine. Un démenti a eu lieu récemment quant à "cette rumeur" mais comme on dit " pas de fumée sans feu". Espérons que cette idée existante dans leurs dossiers ne deviennent pas un jour, "un projet" puis une loi

    LE FRANCOPHONE

    19 h 25, le 22 juin 2024

Retour en haut