Rechercher
Rechercher

Agenda - Communiqué de presse

Leila Solh Hamadé à la Maison de la Miséricorde des sœurs antonines à Aïn Saadé

Leila Solh Hamadé à la Maison de la Miséricorde des sœurs antonines à Aïn Saadé

L’ancienne ministre Leila Solh Hamadé reçue à l’hôpital de la Maison de la Miséricorde des sœurs antonines, à Aïn Saadé. Photo DR

La vice-présidente de la Fondation al-Walid ben Talal, l’ancienne ministre Leila Solh Hamadé, s’est rendue à l’hôpital de la Maison de la Miséricorde des sœurs antonines à Aïn Saadé, dans le Metn. Elle a été accueillie par la présidente de l’hôpital, sœur Jinan Farah, ainsi que sa prédécesseure et responsable des sœurs âgées, sœur Marie Vidal Harb, en plus d’un certain nombre de sœurs de l’hôpital et du couvent.Sœur Farah a salué dans un discours de remerciement l’ancienne ministre, « amie de l’hôpital ». « Vous nous honorez par cette visite dans le cadre de votre engagement. Nous vous remercions mille fois pour tout ce que vous avez fait pour nous », a-t-elle affirmé. Et la religieuse d’ajouter : « Dans le sermon des Béatitudes, Jésus dit : « Heureux sont les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde ». » De son côté, Mme Solh a déclaré : « J’ai été surprise par le grand nombre de personnes présentes dans cette maison et par le sacrifice des sœurs et des employés. Cette vie exige beaucoup de volonté, de moralité et de foi, et c’est ce que j’ai ressenti aujourd’hui, ici. Il y a des gens qui méritent de vivre. Quand on dit que le Liban disparaît et, plus particulièrement, que la communauté chrétienne est en déclin, je réponds qu’un peuple ayant de telles institutions et des personnes travaillant si dur ne mourra pas. Je voudrais rappeler l’histoire du fondateur (de cet ordre), saint Antoine le Grand, qui a sacrifié sa vie en allant dans le désert pour vénérer le Seigneur. » Une représentante des employées de l’hôpital a également remercié l’ancienne ministre pour son soutien à l’établissement et aux patients.Enfin, Mme Solh a effectué une tournée des installations de l’hôpital et a pris connaissance des conditions des personnes âgées.

La vice-présidente de la Fondation al-Walid ben Talal, l’ancienne ministre Leila Solh Hamadé, s’est rendue à l’hôpital de la Maison de la Miséricorde des sœurs antonines à Aïn Saadé, dans le Metn. Elle a été accueillie par la présidente de l’hôpital, sœur Jinan Farah, ainsi que sa prédécesseure et responsable des sœurs âgées, sœur Marie Vidal Harb, en plus d’un...