Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Tennis

Tsitsipas et Alcaraz se donnent rendez-vous en quarts à Roland-Garros

Le Grec et l'Espagnol se sont respectivement défaits d'Arnaldi et d'Augier-Aliassime ce dimanche en huitièmes de finale du tournoi du Grand chelem parisien.

Stefanos Tsitsipas célébrant sa victoire en 8e de finale de Roland-Garros contre Matteo Arnaldi, dimanche sur le court Suzanne-Lenglen, à Paris. Anne-Christine Poujoulat/AFP

Stefanos Tsitsipas a été malmené dimanche par l'Italien Matteo Arnaldi, mais le finaliste 2021 a décroché son ticket pour les quarts de finale de Roland-Garros où il affrontera Carlos Alcaraz, impérial face à Félix Auger-Aliassime.

Dans le tableau féminin, la grande favorite Iga Swiatek a trouvé "assez étrange" la facilité avec laquelle elle a battu son adversaire russe Anastasia Potapova (41e) 6-0, 6-0 en 40 minutes.

"Il a fallu que je me bouge le cul", s'est amusé à commenter en français Tsitsipas après sa victoire 3-6, 7-6 (7/4), 6-2, 6-2 sur Arnaldi. "Il y avait de la qualité dans mes coups, mais il ne baissait pas les bras. Il m'a poussé dans mes retranchements et je peux dire que c'est un des adversaires les plus difficiles que j'ai affrontés cette saison sur terre battue", a poursuivi le Grec de 25 ans, vainqueur cette année à Monte-Carlo et finaliste à Barcelone.

Le bras de fer a eu lieu dans le deuxième set qui a duré 76 minutes: mené 5-3, Tsitsipas a réussi à débreaker lorsqu'Arnaldi a servi à 5-4 pour le set. En remportant le tie break, il a fait sauter la digue : Arnaldi a continué à se battre, mais sans parvenir à empêcher son adversaire d'empiler les jeux jusqu'à la victoire.

Revanche

"Quand je lui ai pris son service à 5-4 dans le deuxième set, j'ai senti que là, avec le public, on pouvait arriver à quelque chose", a souligné Tsistipas qui a estimé devoir sa victoire à son "esprit combatif".

La joie qu'il a laissé exploser sur le court une fois la balle de match gagnée en disait long sur le défi qu'il venait de relever.

Son prochain match constitue l'un des chocs attendus dans le bas du tableau masculin: comme l'an dernier au même stade, Tsitsipas affrontera Alcaraz, demi-finaliste 2023 et lui aussi candidat au titre cette année.

L'Espagnol mène 5 à 0 dans leurs duels, et a dit qu'il aimait affronter Tsistipas. "J'espère lui faire dire qu'il n'est pas si agréable de jouer contre moi", a rétorqué le Grec dimanche.

Alcaraz, dont la préparation a été très perturbée par une blessure à l'avant-bras droit, continue son bonhomme de chemin en dominant facilement Félix Auger-Aliassime (21e) renvoyé au vestiaire sans jamais avoir été menaçant et battu 6-3, 6-3, 6-1.

"Je suis vraiment content de ma performance aujourd’hui, j’ai joué un tennis de haut niveau et j’étais vraiment concentré, je n’ai pas eu de hauts et de bas, c’est vraiment ce que je recherche", s'est félicité Alcaraz. "A chaque entraînement, chaque match, je me sens de mieux en mieux", a-t-il prévenu.

Swiatek fait des bulles

Pas de chance pour le public du court Philippe-Chatrier qui n'a pas vu un seul match accroché de la journée, en attendant peut-être la session nocturne entre le Français Corentin Moutet (79e) et l'Italien Jannik Sinner (2e), impressionnant depuis le début de saison et son titre à l'Open d'Australie.

Car la journée a commencé par l'un des matches les plus rapides de l'histoire de Roland-Garros: Swiatek n'a laissé au total que dix points à Potapova. "J'étais très concentrée. Je ne regardais pas le score et je jouais mon jeu. C'est allé très vite, c'est assez étrange", a commenté la Polonaise de 22 ans. Elle est plus que jamais la grande favorite pour décrocher son quatrième titre sur la terre parisienne après 2020, 2022 et 2023, son cinquième Majeur (avec l'US Open 2022).

La N.1 mondiale affrontera la Tchèque Marketa Vondrousova (6e), lauréate de Wimbledon l'an dernier et finaliste à Roland-Garros en 2019, qui a écarté sur le Lenglen la Serbe Olga Danilovic (125e et issue des qualifications) 6-4, 6-2.

Après Swiatek et en attendant Alcaraz, le public du Central avait au programme le match entre l'Américaine Coco Gauff (3e) et l'Italienne Elisabetta Cocciaretto (51e). Il n'y a pas eu de duel, la gagnante du dernier US Open expédiant son adversaire 6-1, 6-2.

L'Américaine de 20 ans affrontera mardi la Tunisienne Ons Jabeur (9e) ou la Danoise Clara Tauson (72e) pour tenter de se hisser en demi-finales.


Stefanos Tsitsipas a été malmené dimanche par l'Italien Matteo Arnaldi, mais le finaliste 2021 a décroché son ticket pour les quarts de finale de Roland-Garros où il affrontera Carlos Alcaraz, impérial face à Félix Auger-Aliassime.

Dans le tableau féminin, la grande favorite Iga Swiatek a trouvé "assez étrange" la facilité avec laquelle...