Rechercher
Rechercher

Économie - Décryptage Liban

Face au FMI, les banquiers tracent une ligne rouge : « pas touche » à leur patrimoine !

Si une partie des banques semble prête à quelques concessions sur la restructuration, elles restent toutes inflexibles sur la question de la responsabilité de leurs dirigeants et actionnaires.

Face au FMI, les banquiers tracent une ligne rouge : « pas touche » à leur patrimoine !

Une rencontre entre une délégation du FMI et le député Ibrahim Kanaan au Parlement libanais le 22 mai 2024. Photo d’illustration ANI

Parmi les réunions tenues par la délégation du Fonds monétaire international (FMI) e celle organisée discrètement à l’initiative de cinq grandes banques – Bank Audi, Bank Med, BLOM Bank, la BLF et Byblos Bank – a suscité un certain nombre de...
Parmi les réunions tenues par la délégation du Fonds monétaire international (FMI) e celle organisée discrètement à l’initiative de cinq grandes banques – Bank Audi, Bank Med, BLOM Bank, la BLF et Byblos Bank – a suscité un certain nombre de...
commentaires (11)

Le patrimoine des banquiers avez vous dits. Mon patrimoine a commencé en 1959 lorsque mon père m’envoya travailler à bambey dans la brousse ou la télévision, l’électricité, les journaux n’existaient pas. On s’éclairait à l’aide des lampes tempêtes vulgairement appellés lampes à pétrole pour la traite d’arachide qui durait 3 mois. Lever à 5 heures du matin pour réceptionner l’arachide, coucher à 20 heures. Je recevais la paye en une seule fois dans une enveloppe fermée à remettre à mon pere sans connaître le contenu. C’était mon salaire. J’avais 16 ans.

Mohamed Melhem

11 h 36, le 29 mai 2024

Tous les commentaires

Commentaires (11)

  • Le patrimoine des banquiers avez vous dits. Mon patrimoine a commencé en 1959 lorsque mon père m’envoya travailler à bambey dans la brousse ou la télévision, l’électricité, les journaux n’existaient pas. On s’éclairait à l’aide des lampes tempêtes vulgairement appellés lampes à pétrole pour la traite d’arachide qui durait 3 mois. Lever à 5 heures du matin pour réceptionner l’arachide, coucher à 20 heures. Je recevais la paye en une seule fois dans une enveloppe fermée à remettre à mon pere sans connaître le contenu. C’était mon salaire. J’avais 16 ans.

    Mohamed Melhem

    11 h 36, le 29 mai 2024

  • ...et les 60% du peuple, épargnants en LL? vous en faites quoi?? c est la majorité....

    Marie Claude

    10 h 59, le 29 mai 2024

  • Franchement… 100 000 dollars pour un petit épargnant c’est une fortune. Que les libanais récupèrent à hauteur de 100KDollars … en dollars c’est mieux que rien et c’est dejà une petite fortune. Ok ceux qui possédaient au delà de ce montant seront lésés certes mais bon 100K , de nombreux libanais auraient aimé en avoir. Aujourd’hui pour 100 dollars, les gens mendient, volent ou tuent… alors faut-il plaindre ceux qui vont récupérer 100K. Dollars au lieu de… RIEN? Comme aujourd’hui ? Le petit épargnant pourra récupérer au moins ses quelques milliers ou dizaines de milliers de dollars.

    LE FRANCOPHONE

    10 h 42, le 29 mai 2024

  • Les crapules bancaires devraient etre tous en prison. La loi Libanaise sur les faillites bancaires est pourtant claire : Les membres des conseils d'administrations des banques sont responsables du passif sur leurs biens personnels. Quelle que soit le motif de leur cessation de paiement. Pendant les 15 jours de fermeture, en octobre 2019, ils ont siphonne vers leurs comptes personnels et ceux de leurs familles, a l'etranger, l'essentiel des avoirs liquides de leurs etablissements. Tfeeeeh. Et dire qu'il y a des juges vereux pour leur donner raison.

    Michel Trad

    10 h 34, le 29 mai 2024

  • Oui mais …Comment mettre en oeuvre « les bonnes pratiques internationales » ??? Ne faudrait-il pas un tribunal arbitral avec en // des auditeurs internationaux pour finir d’établir les faits ? L’autre méthode serait d’évaluer les responsabilités directes de l’état en termes de déficits financés par la BDL (EDL,…) , les gains indus par les banquiers au terme des ingénieries financières, les intérêts indus encaissés par les gros déposants,…

    Sam

    10 h 28, le 29 mai 2024

  • ETAT, BDL, BANQUES UNE ORGANISATION MAFIEUSE. SURTOUT LES BANQUES QUI AYANT SEQUESTRE LES DEPOTS DEPUIS PLUS DE 5 ANS RECLAMENT AUX DEPOSITAIRES DES FRAIS POUR GARDE ET SECURITE DE LEURS DEPOTS. DES FOUS OU DES ESCROCS ?

    LA LIBRE EXPRESSION

    10 h 01, le 29 mai 2024

  • Les Banquiers au Liban font partie integrante de l'equation oligarchique mafieuse. Etat, Banque Centrale, Gouverneur (ex), et La Majorite des Banques......

    MOBIUS

    09 h 44, le 29 mai 2024

  • Ce journaliste parle toujours cash et ses papiers donnent toujours des infos de première main. Les banques mènent un combat d’arrière-garde et leurs rangs se fissurent à ce que je lis. Ça va craquer parce que la situation est intenable pour tout le monde y compris pour les banques. Ce n’est pas en taxant abusivement toutes les opérations bancaires qu’elles s’en sortiront. D’ailleurs, je m’étonne que personne ne s’émeuve des taris bancaires actuellement appliqués. Faut dire que parfois, les législateurs y trouvent leur compte. Haramiha haamiha comme dit le dicton.

    Marionet

    08 h 56, le 29 mai 2024

  • Les banquiers ont une peur bleue de devoir se serrer la ceinture et de baisser leur patrimoine. Nous déposants sommes déjà dans la peur bleue de ne pas savoir comment nous allons subsister. Toujours la loi du plus fort du plus cynique et du «  moi » avant tout.

    RIGA Pavla

    07 h 55, le 29 mai 2024

  • "… les banques restent toutes inflexibles sur la question de la responsabilité de leurs dirigeants et actionnaires …" - C’est vrai quoi, ce n’est pas notre faute. C’est plutôt les déposants qui sont coupables de nous avoir fait confiance. Enfin quoi, les gens le savaient que nous sommes des escrocs, quand même. Alors quand on sait pas, je veux bien, mais quand on sait il n’y a aucune excuse. Allez, acquittez-nous vite fait qu’on puisse recommencer à sucer l’argent de nos pigeons (pardon, clients). Ça fait quelques années que la vache à lait ne produit plus de profits. Ayez pitié quoi…

    Gros Gnon

    07 h 47, le 29 mai 2024

  • Crapules un jour, crapules toujours.

    Christine KHALIL

    00 h 16, le 29 mai 2024

Retour en haut