Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Mort du président Raïssi

Les pays du Golfe présentent leurs condoléances à l'Iran

Les pays du Golfe présentent leurs condoléances à l'Iran

Le 20 mai 2024, des sauveteurs récupèrent des corps sur le site de l'accident d'hélicoptère du président Ebrahim Raïssi, dans une région montagneuse et brumeuse du nord-ouest de l'Iran, sur une vidéo diffusée par le Croissant rouge iranien. AFP/HO/IRANIAN RED CRESCENT

Les pays voisins de l'Iran dans le Golfe ont déploré lundi la mort du président Ebrahim Raïssi et du ministre des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, dans un crash d'hélicoptère.

L'Arabie saoudite, qui a renoué ses liens avec Téhéran l'an passé après une longue brouille, a présenté ses "condoléances à son excellence, le chef par intérim de l'exécutif, Mohammad Mokhber", qui assumera les fonctions de président par intérim, selon un communiqué publié par l'agence de presse officielle saoudienne.

Le sultan d'Oman, Haitham ben Tareq al-Said, et l'émir du Koweït, Cheikh Mechal al-Ahmad Al-Sabah, ont envoyé séparément des messages de condoléances au guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei.

Les Emirats arabes unis, qui ont renoué des liens avec Téhéran après des années de tensions, sont "solidaires de l'Iran en ces temps difficiles", a déclaré le président émirati, Mohammed ben Zayed.

"Je présente mes plus sincères condoléances au gouvernement et au peuple iraniens à la suite du décès du président Ebrahim Raïssi, du ministre des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian et des personnes qui les accompagnaient à la suite d'un accident tragique", a-t-il écrit sur le réseau social X.

Egalement sur X, l'émir du Qatar, Tamim ben Hamad Al-Thani, a qualifié la nouvelle de "douloureuse" et exprimé ses "sincères condoléances au gouvernement et au peuple de la République islamique d'Iran".

Le roi de Bahreïn, Hamad ben Isa Al Khalifa, a exprimé ses sincères condoléances et sa profonde sympathie au dirigeant suprême de l'Iran et au peuple frère de la République iranienne, selon un communiqué publié par l'agence de presse officielle de Bahreïn.

De son côté, Jassem Al-Budaiwi, secrétaire général du Conseil de coopération du Golfe (CCG), qui regroupe six pays, a présenté ses condoléances à la suite de cet "accident tragique", réaffirmant "la solidarité du CCG avec le gouvernement et le peuple iraniens dans ces circonstances difficiles".

Les Emirats arabes unis et l'Arabie saoudite ont longtemps entretenu des relations difficiles avec l'Iran, qui soutient des camps adverses dans des conflits régionaux.

Les relations entre Ryad et Téhéran ont repris en mars 2023 après sept ans de rupture, l'Iran multipliant depuis les signes de rapprochement aussi bien avec l'Arabie saoudite qu'avec les autres pays du Golfe.

En juin, le chef de la diplomatie iranienne s'est rendu aux Emirats, au Qatar, au Koweït et à Oman, dans le cadre d'une tournée régionale visant à consolider les liens avec le Golfe.



Les pays voisins de l'Iran dans le Golfe ont déploré lundi la mort du président Ebrahim Raïssi et du ministre des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, dans un crash d'hélicoptère.L'Arabie saoudite, qui a renoué ses liens avec Téhéran l'an passé après une longue brouille, a présenté ses "condoléances à son excellence, le chef par intérim de...