Rechercher
Rechercher

Agenda - Communiqué de presse

Lancement de la compétition « Femme francophone entrepreneure » 2024

Pour la treizième année consécutive, l’AUF Moyen-Orient, Berytech et L’Orient-Le Jour proposent aux femmes francophones entrepreneuses de développer leur projet d’entreprise à travers la compétition « Femme francophone entrepreneure ». Trois projets libanais, et un du Moyen-Orient hors du Liban, partageront 30 000 euros de financement en plus d’un accès à des séances de formation et un coaching de six mois à Berytech.

Comme en 2023, l’édition actuelle de FFE sera marquée par l’internationalisation de la compétition. L’appel à candidatures est ouvert aux 17 pays membres de l’AUF au Moyen-Orient autres que le Liban (Arabie saoudite, Chypre, Djibouti, Égypte, Émirats arabes unis, Éthiopie, Irak, Iran, Jordanie, Palestine, Pakistan, Qatar, Somalie, Soudan, Syrie, Turquie et Yémen).

L’AUF propose l’opportunité à des femmes francophones entrepreneuses (PME/start-up) résidant au Liban et à des projets portés par des femmes francophones résidant dans les pays cités ci-dessus de présenter leur candidature à la compétition pour recevoir un appui et un financement à leur projet : de 22 000 euros pour les 3 lauréates libanaises (1er prix : 9 000 euros, 2e prix : 7 000 euros, 3e prix 6 000 euros) ; de 8 000 euros pour la lauréate du Moyen-Orient hors Liban.

À noter que le dossier déposé doit être rédigé en français et que les présentations du projet devant les jurés se feront également en français.

Pour candidater :

https://berytech.jotform.com/231352696112048

Date limite : 31 mai 2024.

Rappelons que pour l’édition 2023, sur la centaine de dossiers reçus à la suite de l’appel à candidatures, 33 avaient été présélectionnés, avant que six finalistes ne soient finalement retenues : quatre dans la catégorie start-up et deux dans la catégorie PME. La plateforme numérique éducative développée par deux femmes médecins, la gynécologue obstétricienne Gaëlle Abou Ghannam et la sexologue thérapeute Sandrine Atallah, a séduit le jury de la 12e édition. Le deuxième prix a été remporté par Gaïo Cosmetics, une entreprise créée en 2020 par Gaëlle el-Chaer, docteure en pharmacie. Enfin, le troisième prix est revenu à Vietrail et à sa créatrice Christelle Gemayel, qui propose à sa clientèle du vitrail revisité, notamment des souvenirs et objets d’art personnalisés conçus dans un souci d’innovation et d’attachement au patrimoine culturel et artistique libanais. D’autre part, Heba Refaat el-Hattab (Égypte) a remporté le prix régional s’élevant à 6 000 euros pour son projet Alex-stars, dont l’objectif est de créer des opportunités de travail en interprétation simultanée à Alexandrie.

Pour la treizième année consécutive, l’AUF Moyen-Orient, Berytech et L’Orient-Le Jour proposent aux femmes francophones entrepreneuses de développer leur projet d’entreprise à travers la compétition « Femme francophone entrepreneure ». Trois projets libanais, et un du Moyen-Orient hors du Liban, partageront 30 000 euros de financement en plus d’un accès à des...