Rechercher
Rechercher

Le décryptage - Focus

Hamas, Hezbollah, houthis... : que veut l'Axe de la résistance ?


Depuis le 7 octobre et le début de la guerre meurtrière à Gaza, les combats ne se limitent plus à ce territoire. Le Hezbollah a, dès le 8 octobre, ouvert « un front de soutien » au Liban-Sud pour mettre Israël sous pression. Les milices chiites se sont, elles, réactivées en Irak et en Syrie, pour combattre les États-Unis. Et les houthis ont lancé des attaques depuis le Yémen, et en mer Rouge, où transite une grande partie du trafic maritime internationale. Tous ces groupes appartiennent à l’« Axe de la résistance » : une alliance stratégique au Moyen-Orient, soutenue financièrement et militairement par l’Iran, dont fait partie le Hamas. Face à ces attaques, Israël et ses alliés américains ont alors répondu, de plus en plus fortement, en ciblant notamment des hauts responsables de ces groupes dans la région.

Jusqu’où peut alors aller cette escalade au Moyen-Orient ?

A quel point ces factions armées sont-elles en lien et capables de coordonner leurs fronts ?

On fait le point, dans ce nouveau décryptage de L’Orient-Le Jour.

Depuis le 7 octobre et le début de la guerre meurtrière à Gaza, les combats ne se limitent plus à ce territoire. Le Hezbollah a, dès le 8 octobre, ouvert « un front de soutien » au Liban-Sud pour mettre Israël sous pression. Les milices chiites se sont, elles, réactivées en Irak et en Syrie, pour combattre les États-Unis. Et les houthis ont lancé des attaques depuis le Yémen, et en...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut