Rechercher
Rechercher

Politique - Guerre Hamas-Israël

Une frappe israélienne à une quinzaine de kilomètres de la frontière vise une usine d'aluminium au Liban-Sud

Deux civils blessés ont été transportés à l'hôpital, a indiqué à l'AFP le président du conseil municipal de Kfour.

De la fumée vue depuis Tyr, au Liban-Sud, après une frappe israélienne, le 18 novembre 2023. Photo REUTERS/Alaa Al-Marjani

Un raid israélien a visé samedi une usine d'aluminium libanaise, à une quinzaine de kilomètres au nord de la frontière entre les deux pays, dans une rare frappe touchant l'intérieur du territoire libanais depuis le 7 octobre, a indiqué un média d'Etat.

L'Agence nationale d'information (Ani, officielle), qui n'a pas fait état de victimes, a précisé qu' « un drone ennemi a tiré deux missiles sur une usine d'aluminium sur la route entre Toul et Kfour », provoquant un incendie.

Deux civils blessés ont été transportés à l'hôpital, a indiqué à l'AFP le président du conseil municipal de Kfour, Khodr Saad.

L'Ani précise qu'il s'agit de la première frappe contre la région de Nabatiyé depuis le dernier conflit en 2006 entre Israël et le Hezbollah qui soutien le Hamas qui a perpétré une attaque sanglante sur le sol israélien le 7 octobre. Depuis, Israël, qui a juré d' « anéantir » le Hamas, mène une guerre meurtrière dans la bande de Gaza, faisant craindre un embrasement régional.

Notre couverture en direct, ici

Plus de 80 morts dans des frappes israéliennes sur un camp de réfugiés à Gaza ; bombardements intensifs au Liban-Sud : Jour 43 de la guerre

Le 11 novembre, l'armée israélienne avait effectué une première frappe à l'intérieur du Liban contre un véhicule à Zahrani, à quelque 45 km au nord de la frontière commune. Avant cet incident, les échanges de tirs quotidiens entre le Hezbollah et Israël se limitaient en général à la zone frontalière entre les deux pays depuis le début de la guerre.

Notre correspondant Mountasser Abdallah et l'Ani ont également fait état de tirs d'artillerie et de raids aériens israéliens contre plusieurs localités du sud du pays.

Le Hezbollah a de son côté revendiqué avoir abattu un drone de combat israélien de type Hermes 450 « à l'aide d'un missile sol-air », ainsi que cinq autres attaques à la frontière nord d'Israël.

« Tant qu'il y aura une guerre contre Gaza (...), toutes les forces de la résistance (...) continueront à faire pression sur Israël. Il n'est pas question aujourd'hui de parler d'un cessez-le-feu sur un front et pas l'autre », a déclaré samedi un haut responsable du mouvement, Hachem Safieddine.

La veille, le parti pro-iranien avait revendiqué 13 attaques contre des positions militaires israéliennes frontalières, dont une attaque contre un rassemblement de soldats israéliens à l'aide de « drones suicides ».

Les échanges de tirs quotidiens dans le sud du Liban ont fait au moins 90 morts depuis le 7 octobre, pour la plupart des combattants du Hezbollah, mais aussi dix civils, selon un décompte de l'AFP. Neuf personnes ont été tuées du côté israélien, parmi lesquelles six militaires, selon les autorités israéliennes.

Un raid israélien a visé samedi une usine d'aluminium libanaise, à une quinzaine de kilomètres au nord de la frontière entre les deux pays, dans une rare frappe touchant l'intérieur du territoire libanais depuis le 7 octobre, a indiqué un média d'Etat.L'Agence nationale d'information (Ani, officielle), qui n'a pas fait état de victimes, a précisé qu' « un drone ennemi a tiré...
commentaires (3)

Est ce que le modérateur peut expliquer à cette dame que cela dépasse les bornes. Une usine d’aluminium dans un village chrétien du sud n’est pas forcément une usine d’armes. Les sionistes sont fournis en armes par les États Unis . Ils ont eu toute la panoplie. En cas cela la gène si les libanais du sud s’organisent à Kfour ou ailleurs pour bien se défendre?

HIJAZI ABDULRAHIM

17 h 15, le 20 novembre 2023

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Est ce que le modérateur peut expliquer à cette dame que cela dépasse les bornes. Une usine d’aluminium dans un village chrétien du sud n’est pas forcément une usine d’armes. Les sionistes sont fournis en armes par les États Unis . Ils ont eu toute la panoplie. En cas cela la gène si les libanais du sud s’organisent à Kfour ou ailleurs pour bien se défendre?

    HIJAZI ABDULRAHIM

    17 h 15, le 20 novembre 2023

  • Une usine de quoi? A d’autres. On sait très bien comment et pour qui ces usines qui sont sous contrôle du HB tournent et dans quelles conditions. Pauvre propriétaire qui n’a de choix que de la soumission pour exploitation illégitime ou de la destruction. Encore faut il qu’il y ait un propriétaire civil derrière ça. Nous n’allons pas pleurer des usines qui fabriquent des armes pour nous tuer.

    Sissi zayyat

    12 h 51, le 20 novembre 2023

  • - YIA SAYED, LES INTIMIDATIONS - GENERALEMENT AMERICAINES, - SONT POUR FRENER VOS INTERVENTIONS. - TANDIS QUE L,AUTRE LACHE SES HAINES, - CHAQUE JOUR IL S,ACHARNE AU LIBAN. - A FRAPPER VOS PRIMORDIAUX MONTAGES, - AFIN D,ATTENUER VOTRE CAMP. - C,EST QU,APRES SES GAZIOTES RAVAGES, - ET L,ERADICATION DU HAMAS, - C,EST POUR LUI LE TOUR DU HEZBOLLAH. - PREVENU, VOUS L,ETES AVEC SCIENCE. - MAIS DE CHEZ NOUS DECAMPEZ D,AVANCE

    LA LIBRE EXPRESSION

    12 h 51, le 18 novembre 2023

Retour en haut