Rechercher
Rechercher

Sport - Football - Ligue 1

Lyon poursuit sa chute

En concédant leur sixième revers en neuf matchs face à Clermont (2-1), les Rhodaniens occupent désormais la place de lanterne rouge du championnat, toujours dominé par Monaco.

Lyon’s French forward #10 Alexandre Lacazette reacts at the end after loosing the French Ligue 1 football match between Olympique Lyonnais (OL) and Clermont Foot 63 at Groupama stadium in Lyon, central eastern France on October 22, 2023. (Photo by ARNAUD FINISTRE / AFP) AFP or licensorsLyon (AFP)ARNAUD FINISTREfbl-fra-ligue1-lyon-clermont

Lyon n’en finit pas d’enchaîner les désillusions. Sous les yeux de leur propriétaire américain John Textor, les Rhodaniens, en pleine crise, ont été incapables de s’imposer face à Clermont et s’enfoncent inexorablement. Lanterne rouge du championnat après cette nouvelle débâcle et toujours sans succès cette saison, l’OL risque à ce rythme de vivre sous la menace de la relégation jusqu’au bout. 

« On est en Ligue 2, on est en Ligue 2 », ont d’ailleurs chanté les 49 999 supporters présents après le coup de sifflet final, dépités par cette 6e défaite en neuf journées. Les Clermontois remportent, eux, leur première victoire de la saison et passent devant leurs adversaires du soir en 17e position avec deux points d’avance.

La première période lyonnaise a été d’une insigne faiblesse, notamment dans l’entre-jeu où les titularisations de Maitland-Niles et Paul Akouokou, complètement à côté de leur sujet, ont eu de quoi laisser perplexe. Cela a permis à Clermont, qui a dominé le secteur du milieu de terrain sans trop de difficulté, de rejoindre les vestiaires avec un avantage de deux buts.

L’Autrichien Mohammad Cham a ouvert la marque en reprenant de la tête un centre de la gauche de Shamar Nicholson, même si les Lyonnais ont d’abord réclamé une main du Jamaïcain au départ de l’action, avant que la VAR ne valide le but (11e).

Yohann Magnin a ensuite porté le score à 2-0 grâce à une frappe délicieuse du droit qui s’est logée dans la lucarne d’Anthony Lopes (36e).

Domination stérile

Mais les Auvergnats auraient pu compter une avance encore plus large si Lopes n’avait pas fait les parades nécessaires sur des tentatives de Nicholson (26e, 40e) ou Cham (35e), preuve de la passivité des Rhodaniens.

En face, Lyon n’a su se montrer dangereux que sur un tir d’Alexandre Lacazette heurtant la barre (43e) et sur une tentative d’Henrique arrêtée par Mory Diaw (45e).

Les entrées à la mi-temps de Corentin Tolisso, Ernest Nuamah et Mahammadou Diawara à la place de Rayan Cherki, Akouokou et Maitland-Niles ont néanmoins apporté une réelle plus-value au jeu de l’OL. Mais c’était déjà trop tard.

Les Lyonnais ont réduit l’écart sur un centre-tir de Tolisso dévié par Ogier qui a trompé Mory Diaw (52e), mais ne sont pas parvenus à combler leur retard, Diawara manquant le cadre de très peu (61e).

Leur large domination en seconde période s’est avérée stérile face à une défense clermontoise arc-boutée devant son but, qui a souvent plié mais sans jamais céder, à l’image de l’ultime parade de Diaw sur une reprise de la tête de Tolisso (90e+2). La dernière victoire de l’OL remonte à la 37e journée la saison dernière. Le club n’a remporté depuis aucun de ses dix derniers matches en championnat (7 défaites, 3 nuls). 

Golovin maintient Monaco en tête

Moins flamboyants qu’à l’accoutumée, les Monégasques ont pu compter sur un doublé d’Aleksandr Golovin qui a permis aux siens de dominer Metz (2-1) au stade Louis-II et de rester en tête du classement.

Surpris par un magnifique lob de 58 m de Lamine Camara, les joueurs de la principauté s’en sont remis à deux coups de patte de leur milieu russe, une frappe enroulée à l’entrée de la surface de réparation et un coup franc, pour se sortir d’un mauvais pas et sauvegarder leur position de leader.

Meilleure attaque du championnat (23 buts), l’ASM poursuit ainsi son excellent début de saison et possède toujours un point d’avance sur Nice (2e) et deux sur le PSG (3e), eux aussi vainqueurs, samedi à la maison, de l’OM (1-0) et de Strasbourg (3-0).    

Corrigé au Roazhon Park par Paris juste avant la trêve internationale (3-1), Rennes n’a, lui, pas réussi à réagir et a subi à Lorient (2-1) un second revers d’affilée qui fait tâache pour un club désireux de jouer les premiers rôles en L1. 

Le scénario de la partie résume parfaitement les difficultés de la formation rennaise avec un but contre son camp incompréhensible de Warmed Omari encaissé dès la 4e minute. L’égalisation de Ludovic Blas (21e) n’a pas eu le don de libérer les hommes de Bruno Genesio, de nouveau punis juste avant la mi-temps par Isaak Touré (45e+2). 

Loin du podium espéré, Rennes se retrouve 9e au classement, de quoi faire sortir de ses gonds son entraîneur. « Mentalement, on n’est pas au niveau des ambitions du club pour l’instant. On ne peut pas faire des erreurs répétées dans le même genre de situation », a pesté Bruno Genesio.

Tout va bien en revanche pour Lille, désormais 4e malgré une très courte victoire contre Brest (1-0). Après une entame de championnat en fanfare, les Bretons (5e) marquent singulièrement et logiquement le pas et n’ont plus gagné le moindre match depuis trois journées.

En bas de tableau, la situation se corse pour Montpellier (14e), battu à Nantes (2-0) juste avant d’éventuelles sanctions décidées mercredi par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel après le jet d’un pétard lors de la réception de Clermont, le 8 octobre, qui avait provoqué l’arrêt définitif de la partie. 

Les Canaris ont, eux, le vent en poupe (7e), et leur entraîneur Pierre Aristouy, un temps menacé, peut respirer. Enfin, Toulouse (10e) et Reims (6e) se sont neutralisés au Stadium (1-1).


Lyon n’en finit pas d’enchaîner les désillusions. Sous les yeux de leur propriétaire américain John Textor, les Rhodaniens, en pleine crise, ont été incapables de s’imposer face à Clermont et s’enfoncent inexorablement. Lanterne rouge du championnat après cette nouvelle débâcle et toujours sans succès cette saison, l’OL risque à ce rythme de vivre sous la...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut