Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Grèce

Plusieurs incendies de forêt près d'Athènes avec des ordres d'évacuations


Incendie sur l'île de Lesbos, en Grèce, le 23 juillet 2022. Photo d'archives Manolis LAGOUTARIS / AFP

Plusieurs incendies de forêt, attisés par des vents forts, se sont déclarés à entre 40 et 80 km à l'est et l'ouest d'Athènes, ont annoncé les pompiers grecs, alors que les autorités ont donné l'ordre d'évacuer par précaution plusieurs zones balnéaires. Mille deux cents enfants ont ainsi été évacués de colonies de vacances menacées par les incendies près de la station balnéaire de Loutraki, à environ 80 km à l'ouest de la capitale grecque, a annoncé le maire, Giorgos Gkionis.

A Kouvaras, à environ 50 km à l'est d'Athènes, un autre feu faisait rage depuis le milieu de la journée. Porté par des vents intenses, il s'est propagé dans l'après-midi jusqu'à Avavyssos, à 40 km au sud-est de la capitale grecque, dans la région densément peuplée de l'Attique. "C'est un incendie difficile, les vents sont très forts allant jusqu'à 7 Beaufort (50 à 60km/h)", a indiqué Yannis Artopios, porte-parole des sapeurs pompiers alors que la Grèce connaît depuis jeudi une canicule avec des pointes à plus de 44°C dans le centre du pays.

Sept bombardiers d'eau, quatre hélicoptères et 150 pompiers dont une équipe de 31 pompiers roumains, luttaient contre les deux fronts de ce feu, selon Yannis Artopios. "Jusqu'à présent, aucun cas de personnes prises au piège n'a été signalé", a-t-il aussi ajouté. Le feu, qui a d'abord détruit des broussailles, s'est rapidement répandu près des zones balnéaires de Lagonissi, Anavyssos et Saronida où se trouvent de nombreuses maisons secondaires. Plusieurs maisons ont été brûlées dans la zone, selon les images diffusées par la chaîne de télévision publique ERT et un centre équestre, menacé par les flammes, a été évacué.

La circulation a été interrompue sur les routes avoisinantes de Kalyvia envahies par une épaisse fumée. Les autorités ont demandé aux habitants de quitter les lieux par précaution tandis qu'un monastère a été évacué. Près de l'isthme de Corinthe, dans une zone forestière proche de la célèbre station balnéaire de Loutraki, un incendie était également en cours. Des évacuations par précaution y ont également été ordonnées, selon l'agence de presse ANA.

Selon les pompiers cités par ANA, des forces terrestres et aériennes ont déjà été mobilisées alors que des vents violents soufflent dans la zone. Par mesure de précaution, la circulation sur l'autoroute reliant Athènes et Corinthe a été interrompue, rapporte aussi l'agence grecque. Un troisième front s'est déclaré lundi après-midi dans une zone forestière en Béotie, à une cinquantaine de kilomètres au nord-est d'Athènes. Selon les pompiers, 31 personnes et 10 véhicules opèrent sur les lieux. Comme une partie de l'Europe, la Grèce a été frappée ce week-end par sa première canicule de l'année avec une pointe de 44,2°C dans la région de Thèbes (centre), selon l'Observatoire national d'Athènes.

A Athènes, le mercure a grimpé samedi jusqu'à 39°C et le site emblématique de l'Acropole, le plus visité du pays, est resté fermé pendant les heures les plus chaudes de la journée, vendredi, samedi et dimanche. Dimanche soir, le thermomètre a commencé à baisser légèrement et le ministère de la crise climatique a mis en garde contre le "risque accru" d’incendies en raison de vents importants, soufflant entre 50 et 60 km/h. Si les températures doivent baisser de 2° à 4°C d’ici mercredi, une nouvelle vague de chaleur est attendue à partir de jeudi avec des maximales attendues de 43°C localement, selon les services météorologiques nationaux EMY. "Nous nous trouvons au coeur de la période de lutte contre les incendies et les conditions attendues seront particulièrement difficiles, favorisant les incendies de forêt", a mis en garde Yannis Artopios.

Plusieurs incendies de forêt, attisés par des vents forts, se sont déclarés à entre 40 et 80 km à l'est et l'ouest d'Athènes, ont annoncé les pompiers grecs, alors que les autorités ont donné l'ordre d'évacuer par précaution plusieurs zones balnéaires. Mille deux cents enfants ont ainsi été évacués de colonies de vacances menacées par les incendies près de la station balnéaire...