Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Bahreïn

Trois personnes emprisonnées pour avoir "violé les fondements de l'islam"

Trois personnes emprisonnées pour avoir

Manama, la capitale du Bahreïn, le 17 mars 2022. Photo AFP/GIUSEPPE CACACE

 Trois personnes ont été condamnées à un an de prison jeudi à Bahreïn pour avoir "violé les fondements de l'islam", a annoncé le ministère public.

Jalal al-Qassab, Redha Rajab et Mohammed Rajab, membres de l'Association sociale et culturelle Tajdeed (renouveau), qui prône la liberté du débat religieux, ont été condamnés par un tribunal pénal pour "violation des fondements de la foi musulmane et de ses origines et insulte aux prophètes", selon un communiqué du ministère public.

Les accusés ont été jugés sur la base de blogs et d'une série de vidéos sur YouTube sur "la vie des messagers et des prophètes, niant ce qui est mentionné dans le Coran à leur sujet et se moquant des écrits", ajoute le communiqué.

Le parquet avait requis la peine maximale de deux ans de prison.

Le mois dernier, l'organisation de défense des droits humains Human Rights Watch a exhorté les autorités à "abandonner immédiatement toutes les charges retenues contre ces hommes et à mettre un terme aux déclarations publiques incendiaires condamnant l'association pour des motifs religieux".

L'association Tajdeed, qui a dénoncé un "discours de haine" dans les mosquées et sur les réseaux sociaux visant ses membres et leurs familles, affirme "exercer son droit naturel et légal à s'engager dans des analyses, des études et des explications".


 Trois personnes ont été condamnées à un an de prison jeudi à Bahreïn pour avoir "violé les fondements de l'islam", a annoncé le ministère public.Jalal al-Qassab, Redha Rajab et Mohammed Rajab, membres de l'Association sociale et culturelle Tajdeed (renouveau), qui prône la liberté du débat religieux, ont été condamnés par un tribunal pénal pour "violation des fondements de...