Rechercher
Rechercher

Lifestyle - Exposition

À Rome, plongée dans les coulisses du mythique Orient-Express

À Rome, plongée dans les coulisses du mythique Orient-Express

« Orient-Express & Cie, itinéraire d’un mythe moderne » à la villa Médicis, à Rome, jusqu’au 21 mai. Filippo Monteforte / AFP

Quelle histoire derrière un mythe? Objet de fantasmes et icône planétaire, l’Orient-Express est au cœur d’une exposition en plusieurs dimensions qui s’est ouverte le 11 mars à la villa Médicis, à Rome, à l’occasion du 140e anniversaire de cette épopée ferroviaire. Lettres, étiquettes de bagage, affiches, photographies, cartes et dessins techniques : à travers quelque 200 archives de la Compagnie internationale des wagons-lits, le visiteur embarque dans un voyage de près d’un siècle à bord du légendaire train de luxe exploité entre 1883 et 1977, et reliant Paris à Constantinople, devenue Istanbul.

Retour sur un mythe à la villa Médicis dans l’exposition « Orient-Express & Cie, itinéraire d’un mythe moderne ». Photo Filippo MONTEFORTE / AFP

Baptisée « Orient-Express & Cie. itinéraire d’un mythe moderne », l’exposition, présentée jusqu’au 21 mai à l’Académie de France à Rome, fait la part belle aux coulisses de l’entreprise ferroviaire pour distinguer la vérité historique du récit mythologique et culturel. « Avec l’Orient-Express, on a quasiment une histoire totale : politique, diplomatique, culturelle, cinématographique... Mais l’exposition montre aussi son histoire sociale et technique, qui est parfois oubliée », explique l’historien Arthur Mettetal, commissaire de l’exposition. Des petites mains en cuisine aux ébénistes et chaudronniers, le parcours met ainsi en lumière l’immense chaîne logistique déployée derrière ce train iconique, à son bord et dans les pays d’Europe traversés. « Il fallait construire ces trains avec des plans techniques très détaillés pour savoir comment on allait les décorer, dessiner la moindre cuillère, tasse, pour que tout soit maîtrisé, mais aussi avoir des draps frais et de la nourriture cuisinée », rappelle Èva Gravayat, également commissaire. Dès lors, l’Orient-Express n’est plus une simple ligne mais une expérience de luxe à part entière, au cœur d’une communication rodée vantant le confort de ses lits et sa gastronomie raffinée, une stratégie commerciale qui participe à l’idéalisation du voyage.

« Orient-Express & Cie, itinéraire d’un mythe moderne » à la villa Médicis, présente des lettres, des archives, des dessins et des cartes inédites. Photo Filippo MONTEFORTE / AFP

Autre itinéraire à l’honneur, moins célèbre mais tout aussi prestigieux : le Rome-Express, mis en service fin 1883, qui relie Paris à Rome. Longeant la Côte d’Azur puis les Riviera du Ponant et du Levant italiennes, il était surtout plébiscité par les touristes britanniques en hiver. Impossible néanmoins d’éluder l’odyssée de fiction née de ce train légendaire, le célèbre roman policier d’Agatha Christie, Le crime de l’Orient-Express, paru en 1934, et ses adaptations cinématographiques successives. On découvre aussi une lettre signée de voyageurs bloqués dans la neige en Turquie en février 1929, l’épisode qui a inspiré l’écrivaine pour son huis clos. L’exposition est enrichie d’un film de la photographe Sarah Moon et d’un podcast de l’écrivain Mathias Enard, embarquant le visiteur dans un docufiction inédit.

« Orient-Express & Cie. itinéraire d’un mythe moderne » à la villa Médicis, à Rome, jusqu’au 21 mai.

Filippo Monteforte / AFP

Quelle histoire derrière un mythe? Objet de fantasmes et icône planétaire, l’Orient-Express est au cœur d’une exposition en plusieurs dimensions qui s’est ouverte le 11 mars à la villa Médicis, à Rome, à l’occasion du 140e anniversaire de cette épopée ferroviaire. Lettres, étiquettes de bagage, affiches, photographies, cartes et dessins techniques : à travers quelque 200...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut