Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - Grand angle / Dans nos archives

Douze ans après, la Syrie en morceaux

Le 15 mars 2011 marquait le début du soulèvement populaire contre le régime de Bachar el-Assad. Plus d’une décennie après, le pays est fragmenté en quatre zones d’influence aux réalités de plus en plus éloignées. 

Douze ans après, la Syrie en morceaux

Des opposants syriens au régime de Bachar el-Assad manifestent au milieu de ruines dans la province d’Idleb (Nord-Ouest) majoritairement tenue par le groupe jihadistes HTC, le 28 août 2020. Photo d\'archives AFP

Ils se relayaient jour et nuit. Ils cherchaient des slogans, s’empressaient de les inscrire sur des pancartes. Puis ils descendaient dans les rues de Deir ez-Zor (Est syrien) pour se joindre aux centaines de milliers de Syriens de tout le pays...
Ils se relayaient jour et nuit. Ils cherchaient des slogans, s’empressaient de les inscrire sur des pancartes. Puis ils descendaient dans les rues de Deir ez-Zor (Est syrien) pour se joindre aux centaines de milliers de Syriens de tout le pays...
commentaires (2)

Que pouvait faire Bachar au milieu de tous ces complots americanosionistes qui le prenaient en tenailles ? Avouns qu'il a malgré tout réussi à sauver l'essentiel et surtout l'esprit patriotique inébranlable de la très grande majorité de peuple syrien éprouvé par tant de convoitises extérieures ! Chapeau !

Chucri Abboud

17 h 16, le 15 mars 2024

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Que pouvait faire Bachar au milieu de tous ces complots americanosionistes qui le prenaient en tenailles ? Avouns qu'il a malgré tout réussi à sauver l'essentiel et surtout l'esprit patriotique inébranlable de la très grande majorité de peuple syrien éprouvé par tant de convoitises extérieures ! Chapeau !

    Chucri Abboud

    17 h 16, le 15 mars 2024

  • De toute façon Assad est une marionnette aux mains de la Russie et de l’Iran, La Syrie dont son père avait fait une puissance régionale jouant dans la coure des grands est devenue le souffre douleurs des Russes, Iraniens, Rusas, Turcs, Israéliens, et Américains qui y règlent leur compte dans cet état devenu failli, un peu à l’image du Liban des années 70 un beau revers de la médaille pour ceux qui ont tant contribué à la ruine du Liban.

    Liban Libre

    01 h 05, le 16 mars 2023

Retour en haut