Rechercher
Rechercher

Politique - Éclairage

Dans les coulisses de la réunion de Paris

Les représentants de la France, des États-Unis, de l’Arabie saoudite, de l’Égypte et du Qatar dressent le profil du prochain président libanais, sans évoquer de noms, et agitent le spectre de sanctions contre les parties qui entraveront la naissance d’un compromis.

Dans les coulisses de la réunion de Paris

Une opération de désinfection au palais de Baabda durant la pandémie du coronavirus. Dalati et Nohra/Photo d’archives

À Paris, le dossier libanais a été étudié pendant quatre longues heures. Les représentants des États-Unis, de la France, de l’Arabie saoudite, du Qatar et de l’Égypte réunis lundi dans la capitale française sont conscients que les discussions...
À Paris, le dossier libanais a été étudié pendant quatre longues heures. Les représentants des États-Unis, de la France, de l’Arabie saoudite, du Qatar et de l’Égypte réunis lundi dans la capitale française sont conscients que les discussions...
commentaires (19)

Votre photo résume en elle-même le contenu de cette réunion "pour le Liban"...

Levantine

23 h 31, le 12 février 2023

Tous les commentaires

Commentaires (19)

  • Votre photo résume en elle-même le contenu de cette réunion "pour le Liban"...

    Levantine

    23 h 31, le 12 février 2023

  • Masrahieh....de fort mauvaise qualité. Mise en scène : Micron, le roi (petit Marquis en réalité) de l'esquive et du détournement d'attention. Son problème est qu'en plus d'être cynique, il est extrêmement vaniteux. Il ressent donc le besoin de ce genre de mascarade de façade, au lieu de se contenter de la protection des intérêts de l'uns de ses futurs employeurs : Total. Pour la énième fois, laissez le Liban tranquille, faites vos affaires avec les iraniens, contribuez à la cagnotte retraite de la famille Assad, mais de grâce, cessez de prétendre que vous avez à cœur d'avoir une action bienveillante concernant les Libanais...

    IBN KHALDOUN

    22 h 00, le 09 février 2023

  • pourquoi reprocherait-on à ces nations de ne rien faire pour un changement que la majorité des libanais refuse indirectement en continuant à élire et soutenir la même classe politique

    N.A.

    18 h 56, le 09 février 2023

  • Est ce que le liban etait invité á cette réunion? On dirait que non. Ils veulent des reformes et ils proposent les mêmes corrompus qu‘avant! Bizarre comme réformes.

    Staub Grace

    16 h 36, le 08 février 2023

  • - SLEIMANE OU BESSIL, QUEL HEROS ? - MAIS TOUS LES DEUX SONT DES ZEROS ! - L,UN VOIT BACHAR ET LA SYRIE, - L,AUTRE BARBU ET SATRAPIE.

    JE NE COMMENTE PAS. JE PARLE AU PEUPLE.

    14 h 38, le 08 février 2023

  • Dans les coulisses de la réunion de Paris cela se lit bien . Les pays membres qui ont participé pour aider le Liban ont d'autres chats à fouetter

    Antoine Sabbagha

    14 h 21, le 08 février 2023

  • Frangin syrien,,, euhhh, Frangié,, En quoi, ce monsieur est centriste ou présidentiable??? Enough is enough !

    Wow

    14 h 00, le 08 février 2023

  • Encore une réunion pour rien ! Si ce n'est pour confirmer que le statut quo est souhaité par ces puissances impuissantes ! Ont-ils vu le reportage de France 5 qui montre des preuves que le Hezb est une organisation mafieuse de narco-traficants internationaux ? Ils voudraient donc un au Liban un "centriste" comme Hugo Chavez qui laisse se perpétuer le narco-commerce ??? Merci, non, pas pour nous !!!

    GM92190

    12 h 17, le 08 février 2023

  • Tant qu’on essaie de ménager la chèvre et le chou en occultant le,principal problème qui est le respect des accords signés dont le1559 et le respect de la constitution libanaise qui a été remplacé par des nouveaux décrets secrets avalisé par HB et Berry on ne peut pas parler de solution. Une phrase décrit l’atmosphère de ces réunions, « Il est nécessaire que la démarche ne provoque personne et qu’aucune partie libanaise ne se sente visée ou menacée ». Autrement dit le statu Quo pourrait devenir la norme et l’effondrement total, une conséquence inévitable. Alors merci pour vous donner autant de peine pour nous servir une compromission de plus en guise de solution qui ne fera qu’aggraver le problème. Je ne vois pas en quoi l’Iran serait concerné sinon par la destruction de notre pays. En plus les protagonistes envisagent de consulter les mollahs pour sortir le pays du marasme dont l’Iran s’est acharné à le créer de toute pièce pour compter dans les discutions à venir qu’ils lui offrent tel un trophée? Pourquoi le monde marche sur la tête depuis un certain temps?

    Sissi zayyat

    11 h 26, le 08 février 2023

  • Pourquoi l'Egypte est invitée? Ils ne donnent pas d'aide au Liban. Pourquoi serait ils promus au role de puissance regionale?

    ..... No comment

    11 h 23, le 08 février 2023

  • "En attendant, la première réunion a été jugée positive par plusieurs sources diplomatiques concernées, d’autant que les cinq pays se sont entendus sur les grandes lignes, notamment le respect de la Constitution, de l’accord de Taëf et des résolutions internationales. " Alors parlons-en, des résolutions internationales: cela veut dire l'application de la 1559, càd la dissolution du "bras militaire" du Hezbollah. Allez, "tekhbzo bel fara7" ya chabeb...

    Georges MELKI

    09 h 20, le 08 février 2023

  • Toute feuille de route qui n'inclue pas la formation d'un gouvernement sans les armes illégales du Hezbollah et ceux qui les protègent est un torchon à jeter à la poubelle. Qui dit gouvernement sans armes illégales dit président qui la les c....... pour l'imposer et dit parlement qui a les mêmes c....... pour élire un tel président. Or c'est un secret de polichinelle qu'une large majorité de libanais souhaite un gouvernement sans armes illégales. Donc la feuille de route est toute tracée pour qui a des yeux pour voir, et visiblement ce n'est ni le cas de Macron ni de Biden les complices inavoués de l'entité néo-safavide qui eux veulent ne pas voir..

    Citoyen libanais

    08 h 05, le 08 février 2023

  • Toute initiative allant dans ce sens devrait inévitablement être discutée avec l’Iran.... en d'autres termes l'iran étant un passage obligé, il ne reste plus qu'un candidat qui n'a jusqu'ici obtenu qu'une voix (probablement accidentellement ) au parlement. En outre l'option d'infliger des sanctions aux récalcitrants qui "contrarieraient " ces élections ,on la connait déjà, le hezbollah n' eu de cesse de se développer depuis les sanctions, contre lui, mises en place ... Ces dirigeants internationaux oublient ils que les responsables politiques au Liban n'ont pas de calendrier, ils décident d'eux même de la date ...

    C…

    07 h 49, le 08 février 2023

  • Ils proposent et insistent sur un président centriste et à la fin avancent le nom de sleiman frangieh. Est-il centriste? Sont-ils sérieux ?

    Cecile SAAB

    07 h 40, le 08 février 2023

  • Qu'ils ne fassent pas du Liban une seconde Ukraine !

    Chucri Abboud

    07 h 27, le 08 février 2023

  • Très mauvaise réunion ! Il fallait que d'autres puissances soient invitées , et de l'autre bord , afin qu'un vrai compromis puisse être sérieux , mais là , on ne peut pas parler de possibilité de compromis . Entre qui et qui ?

    Chucri Abboud

    07 h 26, le 08 février 2023

  • Lol Ok

    Abdallah Barakat

    01 h 43, le 08 février 2023

  • Votre photo est amusante. Pendant une fraction de seconde, j'ai pensé que le militaire s'apprêtait à pulvériser Aoun. C'eut été une sage initiative et nous aurait débarrassé de bien des maux !

    Ca va mieux en le disant

    01 h 01, le 08 février 2023

  • Perte de temps, qui plus est de representants de puissances mondiales et regionales. Le Hezb, ses allies de la canaille politichienne mafieuse, de responsables judiciaires et securitaires vereux et de crapules bancaires ne connaissent qu'un seul langage : Celui de la force.

    Michel Trad

    00 h 51, le 08 février 2023

Retour en haut