Rechercher
Rechercher

Politique - Focus

Frangié à la recherche des clés de Baabda

Outre l’appui du Hezbollah, le soutien de l’Arabie saoudite est essentiel pour le leader de Zghorta.

Frangié à la recherche des clés de Baabda

Le chef du courant des Marada, Sleiman Frangié, s’exprimant depuis le palais présidentiel de Baabda, le 11 janvier 2022. Photo d’archives Dalati et Nohra

Sleiman Frangié sera-t-il le prochain président de la République ? Alors qu’il a été l’un des premiers à se lancer, mais sans officiellement l’annoncer, dans la course à Baabda, multipliant les déplacements et les déclarations, le zaïm de Zghorta...
Sleiman Frangié sera-t-il le prochain président de la République ? Alors qu’il a été l’un des premiers à se lancer, mais sans officiellement l’annoncer, dans la course à Baabda, multipliant les déplacements et les déclarations, le zaïm de Zghorta...
commentaires (11)

Pourquoi pas? Ce ne serait pas la première fois qu'on aurait eu un président avec Bac-2! Cf. 1970...

Georges MELKI

06 h 49, le 15 novembre 2022

Tous les commentaires

Commentaires (11)

  • Pourquoi pas? Ce ne serait pas la première fois qu'on aurait eu un président avec Bac-2! Cf. 1970...

    Georges MELKI

    06 h 49, le 15 novembre 2022

  • Les syriens j’en connais quelque chose …..

    Eleni Caridopoulou

    22 h 55, le 14 novembre 2022

  • non mais sérieusement ... livreur de tacos, je veux bien mais président ?!

    OBEGI CHARLES

    16 h 12, le 14 novembre 2022

  • Tenue parfaite, photo brillante, mais, le contenu douteux.

    Esber

    16 h 05, le 14 novembre 2022

  • A SON ELECTION SLEIMANE 1ER RECU EN CADEAU UN CHEQUE DE UN MILLION DE DOLLARS DU ROI D,ARABIE. IL L,A MONTRE A LA TV L,A SIGNE ET L,A REMIS AUX CAISSES DE L,ETAT. TOUS L,ONT APPLAUDIT. MAIS QUAND LA VAGUE DEFERLA ET OCCUPA TOUTES LES INSTITUTIONS DE L,ETAT LA CORRUPTION FUT TELLE QU,ELLE COUTA DES MILLIARDS. RIEN QUE POUR RAPPEL.

    LA LIBRE EXPRESSION

    13 h 40, le 14 novembre 2022

  • GARE DE TOMBER DANS LE PIEGE DU SYRO-IRANIEN-HEZBOLLAHI QUOIQU,IL PROMET ET JOUE LE NON ALIGNE. GARE ! SLOGAN : LA LIBERTE OU LA MORT !

    LA LIBRE EXPRESSION

    12 h 01, le 14 novembre 2022

  • Si aucun des présidentiables n’est candidat officiel comment les députés acceptent de voter pour des fantômes sans programme ni personnalité puisqu’ils ont peur de se porter candidat officiellement et comptent sur les « debilons » pour les élire malgré tout. Ça n’arrive qu’au Liban ce genre de mascarades qui ne choquent personne.

    Sissi zayyat

    11 h 24, le 14 novembre 2022

  • Quelle folie ! Commenter un commentaire. Comment un candidat "naturel" peut avoir des chances d’être élu, alors qu’il n’a pas encore le soutien, ni des deux blocs chrétiens (tiens, tiens, "légitimité chrétienne"), ni des druzes pour l’instant, sans parler des autres blocs parlementaires, pour que le ""zaïm de Zghorta apparaît de plus en plus comme un sérieux présidentiable"". Atteint de paralysie politique, un adage libanais le confirme, "faleg, ma teaaleg", et qu’aux dernières bonne nouvelles du patriarche, de mettre le Liban sous coupe internationale, sous le parapluie de l’Onu, comment le pays se relèvera. L’Ego des chefs, des zaïms est immense, et pour l’instant, ils se regardent en chiens de faïence. ils sont convainus d'une chose : à chacun son tour.

    NABIL

    10 h 28, le 14 novembre 2022

  • FATIGUÉ DE LE RÉPÉTER SANS ARRÊT. JOUMBLATT SE MOQUE DE MICHEL MOUAWAD. IL ROULE POUR SLEIMAN 2 ET ATTEND L’HEURE DU VRAI VOTE.

    Gebran Eid

    09 h 15, le 14 novembre 2022

  • Quel citoyen libanais peut admettre d’avoir comme président un adorateur du régime syrien qui ne reconnaît même pas la souveraineté de l’Etat Libanais. Depuis des décennies, les syriens n’admettent même pas l’existence du Liban, même que leurs médias parlent toujours d’un appendice de la Syrie lorsqu’ils évoquent le Liban. De plus, les exactions, les vols et les assassinats en tout genre commis par l’armée d’occupation syrienne sont dans tous les esprits. JAMAIS NON JAMAIS ON ADMETTRA À NOUVEAU LA PRÉSENCE DES SR SYRIENS AU LIBAN comme par exemple l’humiliation qu’on subissait à l’aéroport de Beyrouth où aux barrages routiers syriens. Si Sleiman Frangieh est élu président, il y aura une nouvelle guerre comme durant le mandat de son grand père

    Lecteur excédé par la censure

    09 h 09, le 14 novembre 2022

  • "… il a été l’un des premiers à se lancer, mais sans officiellement l’annoncer …" - c’est une des caractéristiques que l’on reproche au personnage. Incapable de parler droit. Toujours à biaiser. Il n’y a qu’à écouter ses interviews. Quand on lui demande de préciser quelque chose, il répond toujours "tout le monde sait ce que je veux dire", ou "tout le monde sait de qui je parle". il est trop "slimy" pour le poste.

    Gros Gnon

    09 h 03, le 14 novembre 2022

Retour en haut