Rechercher
Rechercher

Politique - Focus

Michel Aoun va-t-il rester à Baabda après le 31 octobre ?

Pour le CPL, un gouvernement expédiant les affaires courantes ne peut pas assumer les prérogatives du président de la République.

Michel Aoun va-t-il rester à Baabda après le 31 octobre ?

Des partisans du président Michel Aoun brandissant sa photo lors d’une manifestation à proximité du palais présidentiel, le 3 novembre 2019. Photo par Anwar Amro/AFP

Ce serait une première pour le Liban. Alors que le mandat de Michel Aoun arrive bientôt à son terme, la perspective de l’élection d’un nouveau président de la République dans les délais semble de plus en plus difficile. Si le vide à la magistrature...
Ce serait une première pour le Liban. Alors que le mandat de Michel Aoun arrive bientôt à son terme, la perspective de l’élection d’un nouveau président de la République dans les délais semble de plus en plus difficile. Si le vide à la magistrature...
commentaires (20)

Qu’il reste ou qu’il quitte faut probleme !! Le vrai problême se trouve ailleurs est ce que le hezb veut d’un président ?!?!

Bery tus

23 h 37, le 24 août 2022

Tous les commentaires

Commentaires (20)

  • Qu’il reste ou qu’il quitte faut probleme !! Le vrai problême se trouve ailleurs est ce que le hezb veut d’un président ?!?!

    Bery tus

    23 h 37, le 24 août 2022

  • La priorité est d'en finir avec un président qui a ôté tout l'honneur que la première magistrature représentait vis à vis de tous les libanais.

    Esber

    19 h 51, le 24 août 2022

  • NOUS N,AVONS PAS DES POLITICIENS MAIS DES MAFIEUX POLITICHIENS. QUE LE PAYS SE DESINTEGRE ET QUE SES CITOYENS AFFAMES EN MEURENT PEU LEUR IMPORTE ET LES AFFECTE. DES SANS PITIE ET SANS CONSCIENCE. DES PYGMEES NON SEULEMENT EN TAILLE MAIS AUSSI EN POLITIQUE. BONS SEULEMENT A VOLER ET DEVALISER.

    LA LIBRE EXPRESSION

    18 h 23, le 24 août 2022

  • La traduction de "tasrif a3mal" par "expédiant les affaires" me fait à chaque fois rire. Je pense que la traduction "gouvernement qui traite les affaires courantes" sonne mieux. Car "expédier" donne l'impression que le gouvernement est assis dans un bureau de Liban poste qui pousse et repousse les affaires plus loin !

    Céleste

    18 h 06, le 24 août 2022

  • Michel Aoun, encouragé par son gendre mythomane, s’agrippe comme un forcené au pouvoir et nous fait sa Dalida. Il veut, en fait, « Mourrrrrir sur scène » qu’elles qu’en soient les conséquences et au risque d’assassiner (avec l’aide de ses alliés barbus) ce qui reste de la république libanaise. Mais il semble oublier que l’histoire se répète, mais en pire la deuxième fois. La première fois, il fut littéralement chassé du pouvoir (et du pays) et prit, piteusement, les jambes à son cou pour s’enfuir vers la France. Cette fois-ci, et puisque tout a heureusement une fin, il n’y aura plus qu’un pays pour accepter d’accueillir ce roi(telet) maudit et son gendre, l’autoproclamé « faiseur de rois » : l’Iran. Qu’ils y restent, nous nous en porterons que mieux !

    DC

    17 h 29, le 24 août 2022

  • "Face à cette perspective, l’idée de voir Michel Aoun refuser de quitter le palais de Baabda à la fin de son mandat, pour ne pas laisser le pays en proie au vide, commence à se frayer un chemin. " Michel Aoun semble décidé cette fois à tenir sa promesse faite sans succès en 1990, à savoir mourir à son poste au palais de Baabda! La dernière fois, il a déguerpi illico presto à la vue du premier Mig syrien...Cette fois, ile semble déterminé à rester. Finalement, lui ou un autre quelle différence? N'est-ce pas le "guide suprême" qui prend toutes les décisions importantes dans cette république fantoche?

    Georges MELKI

    13 h 05, le 24 août 2022

  • Que cet épouvantail reste ou parte on ne verra pas la différence., pourquoi en faire tout un fromage? De toute façon il a toujours été inexistant lorsqu’il s’agit de prendre une décision pour le bien être de son peuple ou dans l’intérêt de notre pays.

    Sissi zayyat

    12 h 23, le 24 août 2022

  • Le connaissant vu son comportement antérieur et connaissant son petit mafieux adoré, il trouverons les justificatifs nécessaires pour le maintenir même momifié ... de toute façon nous sommes condamnés à se farcir le président et le président de la chambre ...

    Zeidan

    12 h 10, le 24 août 2022

  • Ce que je redoute le plus c’est un Nabih Berry qui ne tolère pas que Michel reste un jour de plus à Baabda mais qui trouve normal qu’il soit installé confortablement sur son perchoir depuis trente ans. Quel culot !

    Hitti arlette

    11 h 07, le 24 août 2022

  • Peut-on lister par écrit ce que Aoun a fait pendant son mandat au Liban et aux libanais? un seul mot: la destruction totale. et eux,les$$$$$.

    Marie Claude

    10 h 57, le 24 août 2022

  • ....l ère de Michel Aoun &co...l ère du " Final curtains" et la mort du Liban.

    Marie Claude

    10 h 55, le 24 août 2022

  • Pourquoi est ce que L'orient le Jour demande une question qui contre dit la constitution. Je rappelle que Le président de la République jure de veillée sur l'application de la constitution, non pas de la re-éditée.

    Sarkis Dina

    10 h 31, le 24 août 2022

  • "… Ce dernier pourrait alors choisir de rentrer à Rabieh et renouer avec sa posture d’opposant …" - Par pitié prenez-le à Batroun

    Gros Gnon

    10 h 29, le 24 août 2022

  • Ca ressemble bien au CPL : J'organise le vide et ensuite je m'en prevaut pour rester a Baabda. Scenario a la Trump ? L' avant, pendant et apres mandat Aoun restera dans l'histoire comme l'ere du VIDE de l'etat et des institutions.

    Michel Trad

    09 h 46, le 24 août 2022

  • L,ADAGE DIT QUE QUAND LES ANES SONT A COURT D,ANIER L,ANCIEN ET LE PLUS VIEUX Y FAIT ENCORE L,AFFAIRE

    LA LIBRE EXPRESSION

    08 h 55, le 24 août 2022

  • Il veut peut-etre rester Chef de l’Etat à vie. Encore faut-il que l’Etat existe. Il a tout fait pour que le Pouvoir, essence même d’un Etat, soit exercé par une milice armée sectaire ,illégale et vendue. Du balai !

    Goraieb Nada

    08 h 07, le 24 août 2022

  • Et voilà que ça recommence comme en 1988/1990… comme si 6 années de souffrances, humiliations, privations, destructions en tous genres, délitement de tous les services de l’Etat…n’étaient pas suffisantes. Le CPL veut continuer au delà du délai constitutionnel son opération de sabordage du pays entamée en 1988

    Lecteur excédé par la censure

    07 h 31, le 24 août 2022

  • Pour le CPL, un gouvernement expédiant les affaires courantes ne peut pas assumer les prérogatives du président de la République Quelles sont les prérogatives de Aoun? La seule qu’il ait réussi jusqu’a présent c’est bien de mener les libanais en enfer!

    CW

    03 h 12, le 24 août 2022

  • Il semble qu'on a oublié que le président fort avait bien répéter maintes fois qu'il est le toit en acier (je présume "inox" mais l'on ne peux le confirmer sauf si rindala ou may ont des ékhbariat que les communs des mortels que nous sommes n'ont pas), donc ce toit protége actuellement les libanais. Des toits en acier sont difficiles à enlever et manipuler et exigerait des grues hénormes que seul le confident personnel de dieu sait s'en procurer...

    Wlek Sanferlou

    02 h 56, le 24 août 2022

  • WOW C'EST BIEN LE GRAND CHANGEMENT. AOUN QUI REST OU MIKATI QUI DIRIGE.....LA CHANCE...J'AI EU PEUR DE PERDRE CES DEUX GRAND PATRIOTES.

    Gebran Eid

    02 h 11, le 24 août 2022

Retour en haut