Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Tunisie

Un journaliste condamné à trois mois de prison pour "atteinte" à l'armée

Le drapeau tunisien. Photo d'archives AFP

La justice militaire tunisienne a condamné un journaliste, opposé à la politique du président Kais Saied, à trois mois de prison ferme pour "atteinte à l'armée", a indiqué mercredi à l'AFP son avocat Samir Ben Amor.

En juin, le parquet militaire a ouvert une information judiciaire contre Salah Attia, journaliste dans un quotidien local, à la suite de propos tenus sur la chaîne qatarie Al Jazeera. M. Attia a été condamné mardi à trois mois de prison ferme pour avoir "porté atteinte à l'armée" et "incité les Tunisiens à la violence", d'après son avocat qui va faire appel.

Dans ses déclarations à Al Jazeera, le journaliste a affirmé que M. Saied avait "demandé officiellement à la force militaire d'intervenir contre l'Union générale tunisienne du travail", la puissante centrale syndicale UGTT, et d'encercler ses locaux avant une grève générale. L'armée aurait informé l'UGTT de son refus face à la demande du président, selon M. Attia.

Mardi, Amnesty International a appelé les autorités tunisiennes à "abandonner immédiatement toutes les charges retenues contre Salah Attia". Pour cette ONG, "les autorités sont parfaitement libres de contester ce que les médias rapportent à leur sujet mais sans arrêter et poursuivre les journalistes (...) Aucun civil ne devrait être jugé devant les tribunaux militaires".

Des ONG locales et internationales ont régulièrement dénoncé ces dernières années les poursuites judiciaires engagées contre des civils par des tribunaux militaires, estimant qu'elles se sont intensifiées depuis le coup de force le 25 juillet 2021 de M. Saied qui s'est arrogé les pleins pouvoirs.


La justice militaire tunisienne a condamné un journaliste, opposé à la politique du président Kais Saied, à trois mois de prison ferme pour "atteinte à l'armée", a indiqué mercredi à l'AFP son avocat Samir Ben Amor.
En juin, le parquet militaire a ouvert une information judiciaire contre Salah Attia, journaliste dans un quotidien local, à la suite de propos tenus sur la chaîne...