Rechercher
Rechercher

Sport - Formule E

Une première olympique à Séoul pour décider du titre

Mercedes fait ses adieux aux monoplaces électriques.

Une première olympique à Séoul pour décider du titre

Mercedes quitte la formule E (monoplaces électriques). Elle sera remplacée par McLaren (notre image) en 2023, avec également l’arrivée de Maserati. La saison prochaine marquera également l’arrivée d’une troisième génération de monoplaces, plus rapides et fiables. Photo DR

Séoul accueille pour la première fois deux courses de formule E, aujourd’hui et demain, offrant au championnat du monde des monoplaces électriques un dénouement au cœur de son ancien site olympique.

Quatre pilotes sont encore mathématiquement en lice avant les 15e et 16e courses de la saison, mais le Belge Stoffel Vandoorne (Mercedes), leader avec 36 points d’avance, est le grand favori pour s’offrir un premier titre mondial. L’ancien pilote de McLaren en F1 (2017-2018), âgé de 30 ans, n’est pas le plus victorieux cette saison, avec un seul e-Prix remporté, mais il est le plus régulier. Son premier poursuivant, le Néo-Zélandais Mitch Evans (Jaguar), compte, lui, trois succès, mais quatre zéros pointés, dont son abandon lors de la dernière étape, fin juillet à Londres, à cause d’un problème mécanique. Troisième à 41 points, le Suisse Edoardo Mortara (Venturi) a lui aussi gagné trois courses, mais pèche aussi par irrégularité. Avec 58 points à remporter au maximum lors des deux dernières courses – 25 par victoire plus 3 pour la pole position et 1 pour le meilleur tour en piste –, Evans et Mortara préservent toutefois un espoir de titre. Pour le quatrième, le Français Jean-Éric Vergne (DS-Techeetah), si le titre est encore jouable sur le papier, il faudrait en revanche un miracle. Vergne a 57 points de moins que Vandoorne, pas une grande marge de manœuvre pour aller chercher un troisième titre après ceux de 2018 et 2019.

Champion l’an dernier, le Néerlandais Nick de Vries roulera, lui, pour l’honneur. À la 8e position au général, celui qui est aussi pilote de réserve de l’écurie Mercedes en F1 voudra offrir un beau finish électrique à la marque à l’étoile. Mercedes quitte en effet la discipline en cette fin de saison, imitant BMW et Audi fin 2021. Elle sera remplacée par McLaren, avec également l’arrivée de Maserati en 2023, saison qui marquera l’arrivée d’une troisième génération de monoplaces, plus rapides et fiables.

Pour dire au revoir aux monoplaces de la « Gen2 », c’est dans la capitale sud-coréenne que la formule E a installé donc son paddock. Le circuit urbain de Séoul accueille pour la première fois les bolides électriques, sur un tracé dessiné au cœur du site olympique des Jeux de 1988. Pendant les 22 tours de 2,618 kilomètres, les pilotes passeront notamment à l’intérieur même du stade olympique.

Source : AFP


Séoul accueille pour la première fois deux courses de formule E, aujourd’hui et demain, offrant au championnat du monde des monoplaces électriques un dénouement au cœur de son ancien site olympique.Quatre pilotes sont encore mathématiquement en lice avant les 15e et 16e courses de la saison, mais le Belge Stoffel Vandoorne (Mercedes), leader avec 36 points d’avance, est le grand favori...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut