Rechercher
Rechercher

Politique - Éclairage

Les dessous de l’aide du Qatar à l’armée libanaise

En octroyant à la troupe la somme de 60 millions de dollars, Doha espère réhabiliter son rôle sur la scène libanaise.

Les dessous de l’aide du Qatar à l’armée libanaise

Le Premier ministre désigné Nagib Mikati recevant le chef de la diplomatie qatarie, le cheikh Mohammad ben Abdel Rahman al-Thani, le jeudi 30 juin, au Grand Sérail. Photo Dalati et Nohra

C’est une première. Après le déferlement des aides internationales humanitaires récemment fournies à l’armée pour lui permettre de survivre, c’est aujourd’hui les salaires de ses soldats que l’institution va percevoir de la part d’une partie tierce...

C’est une première. Après le déferlement des aides internationales humanitaires récemment fournies à l’armée pour lui permettre de survivre, c’est aujourd’hui les salaires de ses soldats que l’institution va percevoir de la part d’une partie tierce...The background of Qatar’s aid to the Lebanese Army...

commentaires (9)

Merci Berri joumblat et Hariri surtout

Emile G

22 h 36, le 07 juillet 2022

Tous les commentaires

Commentaires (9)

  • Merci Berri joumblat et Hariri surtout

    Emile G

    22 h 36, le 07 juillet 2022

  • Si l’état libanais refait confiance au Qatar alors on sera dans la merde pour un autre 14 ans

    Bery tus

    21 h 56, le 07 juillet 2022

  • Le Liban est devenu un pays mendiant, merci Hezbollah

    Eleni Caridopoulou

    18 h 51, le 07 juillet 2022

  • Les hommes politiques libanais sont riches, très riches, alors que l'Etat est pauvre, très pauvre. Dans quelles poches est passée la trésorerie de l'Etat Libanais depuis 1990 ?

    Honneur et Patrie

    18 h 44, le 07 juillet 2022

  • Une proposition à Monsieur Mikati pour former son gouvernement : chercher parmi les CV des mendiants non voleurs

    Liberté de penser et d’écrire

    12 h 48, le 07 juillet 2022

  • Chihad wou mcharate. Non seulement ils ont vidé les caisses et font la manche auprès des pays riches mais en plus ils posent des conditions pour choisir le donateur. Du jamais vu. Celui qui a mis à terre le pays et surtout affaibli son armée n’est autre que celui qui l’a mise à genoux puisqu’il tient les finances du pays, et il l’a relayé au dernier rang sur la liste des institutions à redresser puisqu’il n’est pas de son intérêt que cette armée soit forte, unie et hors de son atteinte. Il préfère la diviser et lui octroyer des aides au compte goutte selon son humeur et l’avoir à sa merci. L’usurpateur de notre pays ne veut pas d’une armée forte qui pourrait lui faire face pour appliquer les lois dans notre démocratie qu’il a transformé en poulailler et qu’il a pris le soin d’anéantir pour régner en coq et avoir l’exclusivité des armes offertes par les iraniens sur notre territoire, sans que personne ne trouve à redire. Comment les responsables politiques acceptent ils que l’usurpateur décide de qui doit secourir notre pays? C’est vrai on n’est pas à une hérésie près dans ce bordel et surtout on oublie toujours qu’il les tient parce qu’il les a acheté avec l’argent pillé pour leur clouer le bec et les menace de chantage si l’idée de s’affranchir leur venait à l’esprit. Voilà notre pays, vendu par ses politiques morveux et petits.

    Sissi zayyat

    12 h 27, le 07 juillet 2022

  • Et les institutions educatives culturelles et medicales ?

    Abdallah Barakat

    03 h 45, le 07 juillet 2022

  • Bon et bien il n’y a plus qu’à leur cirer les sandales à ces messieurs les Qataris. Tant qu’on est devenus mendiants, autant aller jusqu’au bout….

    Mago1

    03 h 32, le 07 juillet 2022

  • C’est bien ça, Mr le pro-14 Mars: un accord de Doha en 2008 qui nous a mené à quoi, 14 ans plus tard? Des compromis bidon qui ne mènent qu’à des accords qui ne résolvent absolument rien, profitent toujours à la même clique de corrompus et ne font qu’empirer la situation…Fort bien, et merci les Qataris de faire la charité pour maintenir une troupe moribonde avec la tête hors de l’eau, dans un pseudo pays en déliquescence et faillite totale…Et puis, on va courir de nouveau à Doha pour engranger un nouvel accord inter-libanais? Quelle farce monumentale et un peu de pitié pour cette populace miséreuse! Nous devenons les mendiants du Moyen-Orient et encore, aucun état d’âme parmi ces quelques crapules aux poches bien remplies!

    Saliba Nouhad

    03 h 31, le 07 juillet 2022

Retour en haut