Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Législatives libanaises

160.000 dollars dépensés pour l'électricité lors du scrutin, rectifie Maoulaoui


160.000 dollars dépensés pour l'électricité lors du scrutin, rectifie Maoulaoui

Le ministre libanais de l'Intérieur, Bassam Maoulaoui, au palais présidentiel de Baabda, le 18 novembre 2021. Photo d'archives Dalati et Nohra

Quelques zéros en moins. 160.000 dollars au lieu de 16 millions, pour fournir de l'électricité lors des élections législatives du 15 mai. C'est la rectification que le ministre de l'Intérieur sortant, Bassam Maoulaoui, a faite samedi, dans une déclaration relayée par son bureau de presse.

"Le montant dépensé pour fournir du courant électrique pour les législatives avoisine les 160.000 dollars, et non 1,6 million de dollars", a clarifié le bureau de presse de M. Maoulaoui. Début avril, l'AFP avait affirmé que ce montant atteignait même les 16 millions de dollars, selon une déclaration faite par le ministre à l'agence de presse. 

En amont des élections, l'AFP avait indiqué que la compagnie publique Electricité du Liban (EDL) fournira de l'électricité pour 16 millions de dollars lors des élections législatives, soit un dépassement de 30% du budget électoral. "Nous œuvrons actuellement à assurer l'électricité aux bureaux de vote et aux postes d'inscription", avait déclaré à l'époque M. Maoulaoui à l'agence, qui affirmait qu'EDL avait demandé 16,2 millions de dollars (15,4 millions d'euros) pour fournir du courant le 15 mai alors que le budget électoral alloué n'était que de 12,5 millions de dollars (environ 11,75 millions d'euros).

Dans un Liban en grave crise, les coupures de courant atteignent jusqu'à plus de 22 heures par jour, sur fond de dégringolade de la monnaie nationale. Le secteur est souvent accusé d'être gangréné par la corruption, et M. Maoulaoui avait affirmé chercher des alternatives à EDL, notamment à travers les générateurs privés, pour assurer l'approvisionnement en électricité.


Quelques zéros en moins. 160.000 dollars au lieu de 16 millions, pour fournir de l'électricité lors des élections législatives du 15 mai. C'est la rectification que le ministre de l'Intérieur sortant, Bassam Maoulaoui, a faite samedi, dans une déclaration relayée par son bureau de presse."Le montant dépensé pour fournir du courant électrique pour les législatives avoisine les 160.000...