Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Législatives au Liban

"Les sunnites participeront au scrutin", assure Mikati

Le Premier ministre libanais Nagib Mikati, le 14 octobre 2021 lors d'une interview à l'agence Reuters à Beyrouth. Photo ASHRAF SHAZL/AFP

Le Premier ministre Nagib Mikati a affirmé mercredi, à quatre jours des législatives, que les "sunnites participeront au scrutin", alors que plusieurs observateurs craignent un boycott sunnite des élections suite au retrait de l'ancien Premier ministre et chef du Courant du Futur Saad Hariri de la scène politique libanaise.

"Les sunnites participeront aux législatives. Il n'y aura pas de boycottage du scrutin", a affirmé le chef du gouvernement au cours d'une entrevue télévisée sur la chaîne al-Hurra. Des propos qui se veulent rassurants suite au retrait de M. Hariri, qui avait rebattu les cartes du jeu électoral, faisant craindre une faible participation de l'électorat sunnite et un renforcement du Hezbollah pro-iranien.

Alors qu'un nouveau gouvernement devrait être formé après les législatives, Nagib Mikati a exprimé l'espoir que "le nouveau Premier ministre qui sera nommé sera choisi parmi les parlementaires élus". "Il y a 27 personnalités sunnites candidates qui peuvent être élues et la plupart d'entre elles sont compétentes", a-t-il affirmé. Il a également estimé que "le plus important, c'est que le gouvernement soit soutenu par le Parlement".

Dans cette perspective, le Premier ministre a assuré qu'il "n'est pas demandeur d'un nouveau mandat" gouvernemental. Avant de tempérer immédiatement ses propos : "Je ne veux pas prendre de position définitive sur cette question, chaque chose en son temps. Si je suis sûr que le gouvernement sera formé rapidement selon les critères appropriés, je serai prêt" à le présider, a-t-il précisé.

Il y a quelques jours, Nagib Mikati avait prévenu que l'élection présidentielle d'octobre, qui dépend des législatives, "ne sera pas chose facile", craignant un vide politique pour l'après-15 mai.

Mardi, l'ex-Premier ministre Fouad Siniora avait appelé les Libanais à participer au scrutin, estimant que cela "empêchera le Hezbollah et ses alliés de remplacer les indépendants". Avec d'autres leaders sunnites, M. Siniora tente de convaincre l’électorat de cette communauté de ne pas bouder les urnes, une décision dont tireraient profit le parti de Hassan Nasrallah et ses alliés.


Le Premier ministre Nagib Mikati a affirmé mercredi, à quatre jours des législatives, que les "sunnites participeront au scrutin", alors que plusieurs observateurs craignent un boycott sunnite des élections suite au retrait de l'ancien Premier ministre et chef du Courant du Futur Saad Hariri de la scène politique libanaise."Les sunnites participeront aux législatives. Il n'y aura pas de...