Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Iran

Arrestation de militants d'un groupe kurde de gauche interdit


Des combattants du groupe maximaliste kurde Komalah en Iran, en 2019. Photo Twitter/@Komala_english

Les services de renseignement iraniens ont arrêté des membres d'un groupe kurde de gauche, qualifié par l'Iran de "terroriste", dans le nord-ouest du pays, ont rapporté vendredi les médias locaux.

"Le noyau du groupe terroriste communiste Komalah a été identifié et ses membres arrêtés", a indiqué le bureau général des renseignements de la province du Kurdistan dans un communiqué publié par l'agence de presse Tasnim. Le communiqué ne précise pas combien de personnes ont été arrêtées ni quand l'opération a eu lieu.

Les membres du groupe, actif à la frontière avec l'Irak, "étaient dirigés de l'étranger" et cherchaient à susciter des troubles à l'occasion de la "Journée de Jérusalem" (vendredi) et de la Fête du travail (dimanche), selon la même source. Le Komalah, un groupe marxiste kurde interdit depuis la révolution islamique de 1979, se heurte depuis des années aux forces de sécurité iraniennes dans le nord-ouest de l'Iran, où se trouve une importante population kurde.

Ce groupe a été créé en 1969 et travaillait clandestinement à l'époque de Shah Mohammad Reza Pahlavi. Son actuel secrétaire général est Ibrahim Alizade. "Recueillir des informations, essayer de provoquer des affrontements et des émeutes, faire des vidéos de rassemblements du groupe pour les diffuser sur les réseaux sociaux, diffuser des fausses nouvelles sur le meurtre ou le suicide de femmes kurdes et insulter les responsables religieux" faisaient partie des activités de ce groupe, affirme le communiqué


Les services de renseignement iraniens ont arrêté des membres d'un groupe kurde de gauche, qualifié par l'Iran de "terroriste", dans le nord-ouest du pays, ont rapporté vendredi les médias locaux."Le noyau du groupe terroriste communiste Komalah a été identifié et ses membres arrêtés", a indiqué le bureau général des renseignements de la province du Kurdistan dans un communiqué...