Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Covid-19

Les contaminations augmentent en Iran, Omicron dominant

Les contaminations augmentent en Iran, Omicron dominant

Une femme passe devant une peinture murale représentant le drapeau national iranien à Téhéran. Photo d'archives AFP

Le nombre des nouvelles infections au coronavirus repart à la hausse en Iran, où le variant Omicron, plus contagieux, constitue désormais la majorité des nouveaux cas, ont indiqué mercredi les autorités sanitaires.

Pays le plus durement touché par la pandémie au Moyen-Orient, l'Iran a annoncé le 19 décembre la détection du premier cas d'infection au variant Omicron.

"Omicron est actuellement le variant dominant du virus en Iran", a déclaré le vice-ministre de la Santé, Younes Panahi, cité par l'agence officielle Irna.

Peu avant sa déclaration, les autorités sanitaires avaient enregistré près de 12.000 nouveaux cas d'infections quotidiennes, bilan le plus élevé depuis trois mois.

Un haut responsable sanitaire a déclaré que le nombre de cas de contamination à Omicron avait doublé depuis dimanche, rapporte mercredi Iribnews, le site de la télévision d'Etat.

Depuis le début de la pandémie, l'Iran a enregistré près de 6,3 millions de cas d'infections et déploré plus de 132.000 morts, selon le ministère de la Santé.

De l'aveu même de plusieurs responsables iraniens, ces statistiques sous-estiment largement le nombre réel de morts et de cas.

Lorsque le pays enregistrait des nombres records de contaminations, les autorités n'ont jamais totalement confiné la population mais avaient mis en place des mesures partielles telles que des interdictions temporaires de voyager ou la fermeture des commerces.

Près de 53,8 millions d'Iraniens sur les quelque 83 millions d'habitants ont reçu deux doses de vaccin anticovid, selon les autorités sanitaires.


Le nombre des nouvelles infections au coronavirus repart à la hausse en Iran, où le variant Omicron, plus contagieux, constitue désormais la majorité des nouveaux cas, ont indiqué mercredi les autorités sanitaires.Pays le plus durement touché par la pandémie au Moyen-Orient, l'Iran a annoncé le 19 décembre la détection du premier cas d'infection au variant Omicron."Omicron est...