Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Nucléaire

Téhéran appelle Séoul à débloquer ses fonds gelés au plus vite


Téhéran appelle Séoul à débloquer ses fonds gelés au plus vite

Le négociateur iranien, Ali Baghéri, à Téhéran, le 29 mai 2021. Photo d'archives AFP

Le négociateur iranien Ali Baghéri a exhorté jeudi la Corée du Sud à débloquer les fonds de son pays gelés en raison des sanctions américaines, appelant Séoul à ne pas attendre la fin des pourparlers à Vienne concernant l'accord sur le nucléaire.

"Quelle que soit l'issue des pourparlers à Vienne, le gouvernement sud-coréen a le devoir de débloquer les fonds gelés de l'Iran et les sanctions américaines unilatérales ne peuvent justifier le non-paiement de ces dettes", a indiqué M. Baghéri à Vienne, cité par l'agence de presse iranienne officielle Irna.

Cette déclaration a eu lieu lors d'une rencontre avec le vice-ministre sud-coréen des Affaires étrangères Choi Jong-kun, en déplacement depuis mardi à Vienne, où les pourparlers ont été relancés fin novembre pour sauver l'accord sur le nucléaire.
Début janvier 2021, Téhéran a accusé Séoul de retenir "en otage" sept milliards de dollars (5,7 milliards d'euros) appartenant à l'Iran, appelant à plusieurs reprises la partie coréenne à les débloquer.

L'Iran était l'un des principaux fournisseurs de pétrole de la Corée du Sud jusqu'à ce que Séoul cesse ses achats en 2018 après la décision des Etats-Unis --alors dirigés par Donald Trump-- de sortir de l'accord international sur le nucléaire iranien. Selon Irna, cette rencontre entre MM. Baghéri et Jong-kun n'était pas "directement liée aux négociations en cours" à Vienne entre l'Iran et les puissances internationales, et a eu lieu à la "demande" de la partie coréenne.

Dans un communiqué mardi, le ministère sud-coréen des Affaires étrangères avait indiqué être à Vienne pour "résoudre le problème des avoirs iraniens gelés en Corée en marge des négociations en tenant des consultations avec l'Iran". Le communiqué avait ajouté espérer "une coordination et une communication étroites avec les Etats-Unis, l'Union européenne et les pays E3 (France, Allemagne et Royaume-Uni)."

Les pourparlers à Vienne entre l'Iran et les pays encore parties de l'accord (France, Royaume-Uni, Allemagne, Russie, Chine) visent à faire revenir dans le pacte Washington, et de ramener Téhéran au respect de ses engagements, rompus en réaction au rétablissement des sanctions américaines. Les Etats-Unis y participent de manière indirecte.


Le négociateur iranien Ali Baghéri a exhorté jeudi la Corée du Sud à débloquer les fonds de son pays gelés en raison des sanctions américaines, appelant Séoul à ne pas attendre la fin des pourparlers à Vienne concernant l'accord sur le nucléaire."Quelle que soit l'issue des pourparlers à Vienne, le gouvernement sud-coréen a le devoir de débloquer les fonds gelés de l'Iran et les...