Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Monnaie

Nouveau record : le dollar atteint 25.000 livres libanaises


Nouveau record : le dollar atteint 25.000 livres libanaises

Photo prise dans un bureau de change à Beyrouth, le 25 novembre 2021. REUTERS/Mohamed Azakir

La dégringolade se poursuit. La journée de jeudi a marqué le second jour consécutif au cours duquel la livre libanaise a atteint un nouveau record de dévaluation, un dollar s’échangeant à 25 000 livres jeudi soir, contre 24 000 livres mercredi. La parité officielle entre le billet vert et la livre, fixée par la Banque du Liban (BDL) en 1997, est, elle, toujours de 1 507,5 livres par dollar. Selon nos calculs, la livre s’est donc dévaluée de près de 8 % depuis le début de la semaine et de 94 % en deux ans de crise économique et financière que traverse le pays.

Cette dépréciation brusque pourrait s’expliquer, selon une source proche du dossier, par la levée presque totale des subventions sur le carburant et les produits pharmaceutiques. En effet, les importateurs de ces premiers biens doivent, depuis le 10 novembre, se tourner vers le marché parallèle pour assurer 10 % de la commande en dollars frais, le reste étant fourni à un taux de 19 500 livres par la BDL. Quant aux importateurs des produits pharmaceutiques, ils doivent payer 50 % de la facture d’importation de lait pour enfants en dollars frais et 65 % de la facture des médicaments destinés à lutter contre les maladies chroniques. Une hausse de la demande de dollars sur le marché parallèle qui serait donc liée à la dépréciation de la livre, la BDL n’ayant plus assez de réserves pour subventionner les importations de ces produits essentiels. Selon la source précitée, ces épisodes seront cycliques « à chaque fois que les importateurs auront une commande à passer ».

En juillet dernier, la livre s’était approchée de ce record, s’échangeant contre près de 23 000 livres sur le marché parallèle, après s’être rapidement dévaluée suite à la récusation de Saad Hariri de son poste de Premier ministre. La monnaie nationale s’est par la suite appréciée, un billet vert se monnayant alors contre 15 000 livres en septembre dernier, à la suite de la formation du gouvernement de Nagib Mikati.


La dégringolade se poursuit. La journée de jeudi a marqué le second jour consécutif au cours duquel la livre libanaise a atteint un nouveau record de dévaluation, un dollar s’échangeant à 25 000 livres jeudi soir, contre 24 000 livres mercredi. La parité officielle entre le billet vert et la livre, fixée par la Banque du Liban (BDL) en 1997, est, elle, toujours de 1 507,5 livres par...