Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Yémen

Le gouvernement "confiant" pour tenir la ville stratégique de Ma'rib


Le gouvernement

Des soldats de l'armée yéménites arrivant sur le front de Ma'rib, dans le nord du Yémen, le 16 novembre 2021. Photo AFP

Le gouvernement yéménite s'est dit "confiant" dimanche dans sa capacité à garder le contrôle de Ma'rib, dernier bastion loyaliste dans le nord du pays en guerre et objet de violents combats ces derniers mois entre les forces gouvernementales et les rebelles houthis.

Après avoir pris le contrôle de la capitale Sanaa en 2014, les rebelles, proches de l'Iran, ont intensifié leurs offensives sur la ville de Ma'rib, chef-lieu éponyme de la province stratégique riche en pétrole. La coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite qui soutient les forces loyalistes a fait état de milliers de morts ces dernières semaines.

"Nous sommes confiants dans le fait que (la chute de Ma'rib) n'arrivera pas", a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Ahmad Awad ben Moubarak, lors d'une conférence sur la sécurité à Manama, au Bahreïn. "La chute de Ma'rib marquerait la fin du processus politique et des efforts de paix au Yémen", a dit le diplomate, ajoutant que cet objectif "était devenu l'une des priorités stratégiques de l'Iran et de ses relais dans la région". Le Yémen est d'après lui un "pilier du programme expansionniste de l'Iran", avertissant d'une "nouvelle phase du conflit et d'un nouveau cycle de violence et de chaos" dans la région en cas de victoire des houthis. M. ben Moubarak a également précisé que des troupes progouvernementales basées autour de la ville portuaire de Hodeida (ouest), essentielle pour l'acheminement de l'aide humanitaire, avaient été redéployées pour renforcer Ma'rib et d'autres zones. "Après ce redéploiement, nous avons commencé à faire des progrès militaires", a-t-il dit.

La guerre a plongé le Yémen dans l'une des pires catastrophes humanitaires au monde selon l'ONU, avec plus des deux tiers de la population dépendant de l'aide internationale. Des dizaines de milliers de personnes, la plupart des civils, ont été tuées et des millions déplacées, selon des organisations internationales.


Le gouvernement yéménite s'est dit "confiant" dimanche dans sa capacité à garder le contrôle de Ma'rib, dernier bastion loyaliste dans le nord du pays en guerre et objet de violents combats ces derniers mois entre les forces gouvernementales et les rebelles houthis.Après avoir pris le contrôle de la capitale Sanaa en 2014, les rebelles, proches de l'Iran, ont intensifié leurs offensives...