Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Journée mondiale de la pauvreté

L'ONU prête à soutenir "le processus de redressement et la mise en place de réformes" au Liban

L'ONU prête à soutenir

Un garçon fouillant dans une benne à ordure au Liban. Photo d'archives Joseph Eid/AFP/Getty Images

La coordinatrice spéciale adjointe des Nations unies pour le Liban, Najat Rochdi, a assuré dimanche que l'ONU est prête à soutenir "le processus de redressement et la mise en place de réformes" au Liban, où "des millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté". 

"Les crises interdépendantes au Liban érodent le niveau de vie de la population et poussent des millions de personnes sous le seuil de pauvreté", a déploré la responsable de l'ONU dans un tweet. "La Journée nationale de la pauvreté, qui tombe aujourd’hui, rappelle la nécessité de faire passer l'humain en priorité et de mettre en œuvre des réformes urgentes et des politiques de protection sociale", a-t-elle plaidé, alors que "les taux de pauvreté au Liban sont en nette augmentation".

"Des réformes doivent être rapidement mises en œuvre pour assurer un rétablissement, qui répond aux besoins de la population", a encore écrit Mme Rochdi. Elle a ajouté que "les Nations unies sont prêtes à soutenir le processus de rétablissement et la mise en place de réformes fondées sur une vision nationale clairement centrée sur les personnes et sur une forte volonté politique d’investir dans le capital humain du Liban, ce qui aiderait éventuellement à mettre un terme à la pauvreté et remettrait le pays sur la voie du développement durable". 

Pour sa part, l'ambassadeur du Royaume-Uni au Liban, Ian Collard, a estimé dans un tweet que "la crise économique ronge les communautés et détériore les conditions de vie, faisant sombrer les Libanais dans toujours plus de difficultés". "Lorsque nous pensons aux nombreux défis auquel est confronté le Liban, nous ne devons pas perdre de vue les personnes vulnérables", a-t-il souligné. Le diplomate a dans ce contexte rappelé que "les réformes sont essentielles et attendues depuis longtemps".

Début septembre, la Commission économique et sociale des Nations unies pour l’Asie occidentale (CESAO - Escwa) avait indiqué que plus de 74% de la population vit sous le seuil de pauvreté au Liban, qui est frappé depuis plus de deux ans par la pire crise socio-économique et financière de son histoire contemporaine.


La coordinatrice spéciale adjointe des Nations unies pour le Liban, Najat Rochdi, a assuré dimanche que l'ONU est prête à soutenir "le processus de redressement et la mise en place de réformes" au Liban, où "des millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté". "Les crises interdépendantes au Liban érodent le niveau de vie de la population et poussent des millions de...